1ère édition du « Festi – Dambé » du Birgo du 9 au 11 mars 2007 reportage de Tiécoura N’daou

, par Tiécoura N’Daou

JPEG - 90.4 ko
conférence © Tiécoura N’daou

A la suite du Forum culturel du Birgo , s’est tenue à Goumanko (à 09 km de Kita dans la région de Kayes au Mali) du 09 au 11 Mars la première édition du "Festi – Dambé" du Birgo .

Réunis au sein d’une association (A.D.B.) Association pour le développement du Birgo , les fils du Birgo ont voulu poser les jalons d’un développement durable de leur contrée à travers : manifestations folkloriques, chants et danses, conférences débats et visites de sites touristiques etc.
La cérémonie d’ouverture a réuni, en plus du Préfet de Kita, le président du conseil de cercle et plusieurs hautes personnalités politiques et du monde des arts et de la culture. Elle a mobilisé également toute la population de Goumanko et environs.
L’organisation de ce festival, aux dires de Gaoussou Sidibé (premier vice président de L’A.D .B .), a un triple objectif :

JPEG - 85 ko
Fatim © Tiécoura N’daou


  • La revalorisation de la culture du village de Goumanko, habité par les Peuhls de patronymes Diallo, Diakité, Sidibé et Sangaré, mais ne parlant pas leurs langues.
  • Rendre hommage aux victimes du village de Goumanko, qui était au XIX ème siècle une province prospère, ayant farouchement résisté le 11 Février 1881 contre les troupes du Capitaine Borgnis- Desbordes lors de la pénétration coloniale.
  • Enfin, trouver les voies et moyens pour développer un circuit touristique important à l’image du pays Dogon, Djenné, Tombouctou … compte tenu de la richesse de la zone en sites touristiques mais malheureusement mal connus parmi lesquels :Les vestiges des murailles de résistance "N’Dji" construites au XIXe siècle pour protéger le village contre toutes attaques éventuelles et surtout celles de la pénétration coloniale ; le Balafon sacré en pierre communément appelé "Balafon des diables", l’arbre sacré "lingué" duquel les habitants implorent le soutien en cas de catastrophes naturelles, manque de pluies, maladies et contre les mauvais esprits etc.

Fatim Sidibé , une femme engagée dans la culture, directrice de l’ A.B.S ( Agence Basso Spectacles ), une agence spécialisée dans la production du spectacle au Mali a relevé tous les défis de l’organisation tout au long du spectacle.
Cette première édition du "Festi-Dambé" a été clôturée à la grande satisfaction de tous par les mots de remerciement des organisateurs qui entendent pérenniser l’initiative.