Joan Bardeletti

Joan Bardeletti a grandi dans un petit village d’Ardèche. Sa découverte de la photographie correspond à son arrivée à Paris et après travaillé un temps comme ingénieur il devient photographe en 2004. En 2006, il intègre l’agence Picturetank à Paris puis devient membre de son comité de gestion. Entre reportage et approche documentaire, il s’implique dans des projets au long cours en distanciation avec l’actualité, tout en accordant une grande importance à la cohérence de la forme photographique et du propos sous-jacent.
Afin d’incarner concrètement cette volonté, il cofonde en 2010 Collateral Creations, une plateforme de production de projets associant contenus visuels d’auteurs et travaux de recherche ou d’analyse.

Révolution et désillusion politique en Amérique latine, chronique du Hezbollahland après le conflit libanais le long du fleuve Litani, travail allégorique sur un voyage de propagande officielle chinoise ou l’extrême sécuritaire d’un village français sont autant de sujets sur lesquels il s’est impliqué en adaptant son traitement visuel.

Joan Bardeletti collabore régulièrement avec la presse internationale, notamment Le Monde Magazine, Marie Claire, Géo, Internazionale, Cicero, ainsi qu’avec des ONG ou des institutions (Save the Children, ministère des Affaires étrangères, AFD…)
Son travail a notamment été récompensé par un World Press Photo (2010), le Getty Grant for Editorial Photography (2011), fut shortlisté pour le Prix Pictet en 2010, et a fait l’objet de nombreuses expositions dans le monde, notamment à la Bibliothèque Nationale de France (BNF) à Paris en 2010, qui fait entrer ses images dans son fonds.

À partir de 2008, Joan Bardeletti se consacre au projet « Classes Moyennes en Afrique » ( en partenariat avec Afrique in visu). Pour proposer une nouvelle approche du continent africain qui sort du prisme pauvreté, guerre ou corruption, il s’intéresse à l’émergence de ses classes moyennes, étudiant cinq pays de zones sociogéographiques bien distinctes. Afin d’appuyer le contenu visuel sur un propos construit et scientifique, des universitaires français et africains seront associés au projet. Durant trois ans, photographie d’auteur et travaux de recherche se répondent et se complètent. C’est à ce jour le travail le plus abouti sur ce sujet.

Persuadé de la pertinence d’une telle approche, Joan Bardeletti la développe maintenant sur deux thèmes au long cours, toujours en Afrique : les nouvelles pratiques alimentaires et la condition des homosexuels.

Voir en ligne :