Afrikimages, une agence africaine de presse photo

, par Afrique in visu

JPEG - 72.8 ko
© Afrikimages

Au quartier Montagne Sainte à Libreville , où est basée le siège de l’Agence africaine de presse photo "Afrikimages" , Desirey Minkoh l’initiateur, cet ancien photographe de l’Agence France Presse (AFP) a préféré faire dans l’humilité estimant, à juste titre d’ailleurs, que la compétence ne se mesure pas à la dimension d’une pièce, en s’installant dans une pièce d’à peine quinze mètres carrés, avec ses deux assistantes. Mettant plutôt le paquet sur le matériel de travail, de la prises de vues au traitement d’images. Le sérieux avec lequel, cette jeune agence de presse travaille, lui vaut aujourd’hui de l’estime aussi bien nationale qu’au-delà des frontières gabonaises.

Pourquoi une agence de presse photographique, de surcroît panafricaine comme le souhaite son initiateur ?
"En Afrique, le plus souvent, quand quelqu’un recherche une photo, il ne sait pas à qui s’adresser ni où se la procurer. Or il sait que pour s’acheter un médicament, c’est en pharmacie. Une agence photo comme la nôtre est un fournisseur d’images. On a commencé par le Gabon, maintenant on couvre l’Afrique Centrale et de l’Ouest, ou nous avons une dizaine de photographes permanents. En fait, on voudrait plus tard couvrir tout le continent, à ce jour nous disposons d’une banque d’images de plus de 12.000 photographies à thèmes variés".

Selon M. Minkoh, le but d’Afrikimages n’est pas seulement de fournir des images. « L’expérience acquise à l’échelle internationale m’a montré qu’on a pas la même vision que le photographe occidental qui arrive. Entendu que ce dernier, l’Afrique c’est l’enfant qui a le ventre ballonné et vêtu en haillons, etc. De même, quand je vais à New York, ce qui me frappe en premier, ce sont les gratte-ciels. Nous n’avons donc pas le même centre d’intérêt, vu que chacun apporte de l’importance à ce qui relève du quotidien de l’autre. L’un des objectifs d’Afrikimages est donc d’apporter un regard authentique du Continent, loin du sensationnel et du "cliché naturel" souvent véhiculé. C’est vrai qu’il est impossible de réaliser la photo de presse en faisant abstraction de la misère, mais cela ne saurait être notre credo. En fait, nous voulons montrer l’Afrique vraie, l’Afrique valorisante" estime Désirey Minkoh.

JPEG - 69.6 ko
© Afrikimages

Afrikimages c’est la création d’un réseau de photographes africains, asiatiques et occidentaux, mais vivant en Afrique et aussi la promotion des jeunes photographes et des amateurs qui ont souvent des œuvres magnifiques, rangées dans les tiroirs fautes de support. Son site Web : http://www.afrikimages.com présente pour cela une exposition et un grand reportage chaque mois. La qualité de ses œuvres fait autorité dans plusieurs journaux internationaux, à l’instar de Jeune Afrique, Afrique Magazine, le Continental ; des agences de communication internationales comme Impact Media Group à Londres et Focus Media à Paris n’hésite pas à leur faire des commandes sans oublier les organismes internationaux comme la Banque africaine de développement (Bad) et la Banque Mondial (BM), pour ne citer que ceux là.