Alters et Ego : Photographies d’Angèle Etoundi Essamba

JPEG - 83.7 ko

ALTERS ET EGO :

Photographies d’Angèle Etoundi Essamba

10 octobre 2008 – 12 juillet 2009

Aujourd’hui, les plasticiennes d’origine africaine imposent peu à peu leur créativité. C’est à la photographe camerounaise Angèle Etoundi Essamba que le musée Dapper offre ses cimaises en ouverture de l’exposition Femmes dans les arts d’Afrique.

Photo à gauche :

Série « Motherhood » Mère et fils, 1987

Photographie argentique noir et blanc

© Angèle Etoundi Essamba.

Photo en haut à droite :

Série « Portraits » – Regard, 1984

Photographie argentique noir et blanc

© Angèle Etoundi Essamba.

Photo en bas à droite :

Série « Noirs » Les Amazones, 2002

Photographie argentique noir et blanc

© Angèle Etoundi Essamba.

Angèle Etoundi Essamba

Née à Douala, au Cameroun, en 1962, Angèle Etoundi Essamba est arrivée en France à l’âge de dix ans, puis elle a suivi des études artistiques aux Pays-Bas, où elle vit actuellement. Ses photographies sont exposées dans le monde entier. Utilisant le portrait pour interroger la représentation et l’identité multiculturelles, « elle expose, écrit à son propos Joëlle Busca dans l’ouvrage qui accompagne l’exposition, les réalités mentales de l’exil et de la vie entre deux cultures au moyen d’un champ plastique passant par le visage et le corps, y compris les siens. […] Son travail est principalement inspiré par son héritage africain, et la femme noire constitue l’élément central de sa démarche, autour des notions d’altérité, de dualité, d’identité, de la relation entre tradition et modernité. »

Commissaires : CHRISTIANE FALGAYRETTES-LEVEAU et JOËLLE BUSCA

| Exposition

Lieu

La Scam

  • France

Voir en ligne : http://www.scam.fr