"Architecture sans architecte en terre malienne"

JPEG - 80.6 ko
Architecture sans architecte en terre malienne © Alioune Bâ

Dans le cadre de Photoquai , 1ère biennale des images du monde, la Cité de l’architecture et du patrimoine vous invite à l’exposition d’ Alioune Bâ du 31 octobre au 25 novembre 2007.

Commissaire : Carole Lenfant , attachée de Conservation. Soutien artistique : Afrique in visu , Jeanne Mercier et Baptiste de Ville d’Avray .

« Terriens nous sommes et, pourtant, rien ne nous rapproche plus de cette genèse que lorsque nous considérons l’oeuvre de l’homme dans son rapport à la terre. Alioune Bâ ne transforme pas l’image de cette architecture de terre qu’il photographie. Il la respecte trop cette terre-là, mère-nourricière et protectrice, pour se permettre avec elle la moindre manipulation. Son audace tient toute dans cette extrême retenue. Ses photographies en noir et blanc nous invitent à nous arrêter à savourer, avec lenteur, ces espaces protégeant l’ombre de la lumière. Lieu de fraicheur et de mystère. Le travail photographique d’Alioune Bâ suffit à exprimer toutes les couleurs de cette terre-matière, matérielle, maternelle. On se surprend alors à admirer cette architecture sans architecte, hors du temps et pourtant millénaire, qui se dresse fièrement. Avec le naturel et la grâce de son regard empreint de tendresse et de poésie Alioune Bâ photographie l’architecture de sa terre malienne comme s’il s’agissait de réaliser le portrait d’êtres précieux et chers.

Contemplant avec déférence et pudeur la terre rugueuse, souple, la terre offrande transformée en lieu de vie, d’échanges, de prière, Alioune Bâ rend perceptible l’âme de chaque lieu en son unique dignité, au travers de cette architecture qui nous ressemble. Elle a la douceur et la rondeur d’où naît le souffle, le premier souffle, celui qui est la Vie même. Etre-Terre, Terre-Etre, Terre-Mère. Ronde infinie au cœur de l’essentiel du monde. Respiration. Silence. »

Carole Lenfant

Dans le cadre de Photoquai , la Cité de l’architecture et du patrimoine présente du 31 octobre au 25 novembre 2007 l’exposition d’ Alioune Bâ (Mali). La Cité participe à Photoquai avec le soutien du laboratoire Janvier et le soutien artistique d’Afrique in visu .

Photographe malien, Alioune Bâ, est né à Bamako en 1959. Depuis 1983, il travaille comme photographe attitré pour le Musée national du Mali à Bamako. Il a réalisé l’inventaire photographique des collections de ce musée et grâce à son investissement, il participe ainsi à la sauvegarde du patrimoine culturel malien. En tant qu’artiste indépendant, son travail porte sur le Mali qu’il aime et défend par un regard poétique posé sur le patrimoine et l’humain. Il est également le président de la fondation Seydou Keita. Alioune Bâ a exposé en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, avant de se voir consacrer une exposition personnelle dans sa ville natale.

| Exposition

Lieu

Cité de l’architecture et du patrimoine

  • France

Trois départements pour une Cité

par François de Mazières, président de la Cité

L’association sans restriction dans son patronyme des deux termes de patrimoine et d’architecture fonde le principe et l’originalité de la Cité.

De cette vocation, il découle un projet fait d’équilibre et de compréhension :

- Entre création et patrimoine
Les rapports entre l’architecture contemporaine et le patrimoine ont été et restent encore difficiles. De ces différences de sensibilité, la Cité entend faire une force dynamique. Le combat de la Cité est celui de la qualité architecturale et de la qualité de l’environnement.
Il se nourrit des débats et de la diversité des opinions qui doivent pouvoir s’exprimer au sein de la Cité à travers la diversité de la programmation.

- Entre Paris, les régions et l’étranger
En présentant des chefs d’oeuvre du patrimoine régional au coeur de Paris, le musée a, dès l’origine, refusé d’être simplement une institution de prestige de la capitale. En produisant des expositions ayant vocation à l’itinérance, en étant lieu d’accueil pour d’autres, en se situant avec volontarisme sur le plan international, la Cité a l’ambition d’être un pôle de référence au sein d’un réseau d’acteurs
et de partenaires.

- Entre actions pour le grand public et pour le public professionnel
En mariant les collections du musée des Monuments français - dont la capacité de séduction sur le grand public est devenue incontestable depuis la réouverture en septembre 2007 - avec les activités d’un centre d’architecture contemporaine (Ifa) et d’une école prestigieuse de formation à la restauration (École de Chaillot), la Cité a reçu les moyens de construire cette diversité.

Cette puissance d’attraction est d’autant plus grande que le rapprochement de ces trois entités crée des synergies : une approche commune de la politique des publics, des outils de recherche complémentaires (le centre d’archives, la bibliothèque), une politique internationale s’appuyant à la fois sur la dimension contemporaine et patrimoniale de la Cité - la large action menée par la Cité vers la Chine en étant le meilleur exemple.

Ce pari de la pluridisciplinarité a commencé par le réaménagement du palais de Chaillot. Il s’est poursuivi par la définition d’une nouvelle offre culturelle et d’une programmation répondant à la diversité de nos publics.

INFOS PRATIQUES

- HORAIRES
Lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche : 11h à 19h
Jeudi : 11h à 21h
Fermeture hebdomadaire le mardi.
Fermeture des caisses trois quart d’heure avant la fermeture de la Cité.
Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

- ENTRÉE PRINCIPALE (pavillon de tête)
1, place du Trocadéro et du 11 novembre
75116 Paris

- ENTRÉE PAVILLON D’ABOUT (côté jardin du Trocadéro)
7, avenue Albert de Mun
75116 Paris

- STANDARD TÉLÉPHONIQUE
01 58 51 52 00

Voir en ligne : http://www.citechaillot.fr