Accueil du site > Agenda > GAC de Lubumbashi > GAC de Lubumbashi

GAC de Lubumbashi

 Georges Senga

Du 13 au 27 avril 2013

JPEG - 79.7 ko
flyer George BD

L’idée du départ, était de faire une fiction sur la vie de Lumumba après 1961, tout en se pausant une question.
Que serait devenu Patrice Lumumba s’il avait survécu à son destin ? Serait-il devenu un homme riche et corrompu regardant le Congo se transformer avec cet esprit d’injustice ; ou aurait-il été un homme riche de ce qu’il a tenté de faire pour le Congo en se battant pour son l’indépendance ? Un homme modeste qui aurait continué de défendre le droit contre l’absence de droit ?

C’est à travers ce processus que j’ai découvert l’influence majeure de la personnalité de Lumumba sur la vie de Kayembe Kilobo, cet individu qui s’est forgé un destin par procuration, par transgression.

C’est un récit dont KAYEMBE KILOBO est l’interprète principal. Ce professeur à l’école primaire IMARA à Lubumbashi fan de l’homme politique depuis la première heure nous propose de réécrire les lignes de l’histoire d’une vie.

Au delà du fantasme, que reste t-il ?
Georges Senga

Son travail est une écriture, les photos de Georges Senga racontent une histoire.
Des photographies qui dévoilent la face cachée de ces mêmes objets, une extraction loin de leur univers figé.
Georges Senga est né le 7 novembre 1983 à Lubumbashi, en République Démocratique du Congo. A l’âge de 4 ans, il suit sa famille et passe la majeure partie de son enfance entre la Zambie et le Botswana. Il est diplômé de la faculté des lettres, en science du langage.

Georges Senga est un boulimique. Devenir photographe est un choix. Celui des renoncements. La métamorphose peut alors s’opérer. « J’ai changé d’identité. J’ai dû renoncer à tout pour devenir photographe », confiera t-il un jour. « C’est à dire utiliser mes yeux pour exprimer des émotions à partager ».

Les dyptiques en grand format de Georges Senga confrontent la réalité au fantasme qu’il fait cohabiter sur « le fil du rasoir » avec sensibilité et émotion. En consacrant une exposition individuelle à ce jeune photographe en devenir, nous sommes fiers et heureux de contribuer à promouvoir son travail en République Démocratique du Congo.

La vocation de l’ASBL Dialogues est de créer de nouveaux espaces de rencontres entre les artistes Congolais et leur public. Grâce au soutien de monsieur et madame Forrest et grâce au mécénat des opérateurs économiques locaux, nous faisons retentir les échos de toutes les formes d’art pour tous les publics.

Pour que vivent de nouveaux dialogues !
Marie-Aude Delafoy, Commissaire

Partagez !

Exposition

Localisation

GAC de Lubumbashi

mardi 12 mars 2013, par Afrique in visu

1 événement