Harkis, portraits au camp des invisibles - Elisa Cornu

BMP - 955.6 ko

Harkis, portraits au camp des invisibles

Exposition d’ Elisa Cornu au Musée de l’Armée - Hotel National des Invalides

A l’occasion de la journée nationale de reconnaissance des Harkis par l’Etat français et le 60ème anniversaire des Droits de l’Homme, le musée de l’Armée présente l’exposition de la photographe Elisa Cornu.

Elisa Cornu raconte les harkis du camps de Fuveau dont elle a partagé le quotidien pendant plus d’une année. L’actualité a placé ce thème sur la scène médiatique, il n’en a pas perdu pour autant de sa force et de son intérêt. Son travail apporte au spectateur le recul artistique nécessaire à une réflexion sur l’homme dans ce qu’il a d’universel. crédit photo :(c) Elisa Cornu galeries rez-de-chaussée de la cour d’honneur de l’Hôtel national des Invalides.

L’accès à l’exposition est libre et gratuit, TLJ de 7h30 à 19h.

musée de l’Armée ouvert TLJ de 10h à 18h/17h à partir du 1er octobre, fermé le 1er lundi du mois et le 1er/11.

| Exposition

Lieu

Musée de l’armée - Hotel national des invalides

  • France

Le musée de l’Armée a été créé en 1905 par la fusion du musée d’Artillerie et du musée historique de l’Armée. Il célèbrera son centenaire en 2005 avec la réouverture de l’aile ouest rénovée dans le cadre du projet ATHENA II.

Le musée d’Artillerie (créé sous la Révolution et installé en 1871 aux Invalides) est lui-même héritier de deux des plus prestigieuses collections d’armement : la collection du garde-meuble de la Couronne et la collection des princes de Condé (Chantilly).
A partir de 1852, ces deux collections sont déposées aux Invalides et enrichies de multiples fonds provenant, entre autres, de la Bibliothèque Nationale, du Louvre, de l’artillerie de Vincennes, de l’hôtel des Monnaies, du château de Pierrefonds, de nombreuses acquisitions dues aux campagnes coloniales et de dons privés.

Le musée historique de l’Armée est fondé en 1896 par une société, La Sabretache, dont le président, le peintre Edouard Detaille, souhaitait constituer, à partir de ses propres collections, un musée militaire national sur le modèle des salles rétrospectives de l’Exposition universelle de Paris de 1889.

Parmi les collections les plus prestigieuses du musée, on peut citer les armes et armures anciennes (la 3eme en importance au monde), les petits modèles d’artillerie (unique au monde) et un ensemble exceptionnel de pièces du XIXe siècle relatives à Napoléon Ier et aux maréchaux de l’Empire notamment.

Le musée de l’Armée se place parmi les plus grands musées d’art et d’histoire militaire au monde. Sa situation au sein d’un monument à vocation militaire comme l’Hôtel National des Invalides lui offre un caractère d’exception. Rares sont les musées militaires qui présentent une telle diversité d’œuvres et couvrent des périodes chronologiques aussi larges.

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle, 75007 PARIS

- CONTACT
T 01 44 42 38 77
M accueilnord-ma@invalides.org

Voir en ligne : www.invalides.org