L’Afrique mise en scène - Antoine Tempé et Bill Akwa Bétotè

L’Afrique mise en scène

JPEG - 6.1 ko

A l’occasion de cette 5e édition du festival Africa Fête Marseille, deux expositions photographiques seront présentées au public à la Cité de la Musique. Deux regards posés sur des artistes dans les domaines de la danse et de la musique mettant l’Afrique sur le devant de la scène.

Antoine Tempé - Etats-Unis / France

Exposition “Danseurs d’Afrique”

Après une école de commerce en France, Antoine Tempé s’installe à New York en 1983 en tant que trader. Il y entame sa carrière de photographe en 1989. Le magazine PHOTO publie régulièrement ses images au début des années 90. A cette époque Antoine couvre les nuits new-yorkaises pour diverses revues européennes et commence à photographier ses amis danseurs dans son studio. Ce travail le mènera rapidement à collaborer avec diverses compagnies de danse new-yorkaises.

En l’an 2000, Antoine Tempé s’embarque pour un voyage photographique d’un an en Afrique de l’Ouest et à Madagascar. Il en ramènera deux expositions distinctes, intitulées « Voyage africain » et « Danseurs d’Afrique ». C’est cette dernière qu’Africa Fête a choisi de vous faire découvrir du 16 au 26 juin à la Cité de la Musique de Marseille.

Depuis, il partage son temps entre Paris, l’Afrique de l’Ouest, le Brésil et New-York, assurant la couverture de festivals de danse, animant des ateliers photographiques ou continuant à développer des projets personnels. Ses photos sont exposées dans les plus grands rendez-vous de la photographie, de la danse et de la culture africaine contemporaine sur les trois continents.

Ses images ont notamment été publiées dans des magazines et journaux reconnus comme : Actuel, American photo, aRude, Elle décoration, Le Figaro, Libération, Le Monde, PHOTO et Mouvement entre autres.

www.antoinetempe.com

Bill Akwa Bétotè - Cameroun / France

JPEG - 10.5 ko

Exposition “Musafrica”

Bill Akwa Bétotè est né à Douala, au Cameroun en 1952. En 1970, il s’installe à Paris. C’est à cette époque que la France découvre les musiques africaines. Celles-ci n’en sont pourtant pas à leurs premiers pas. Depuis "Indépendance cha-cha" de Joseph Kabasélé en 1960 jusqu’à "Pata Pata" de Myriam Makéba en 1977, elles ont parcouru un bout de chemin, mettant à profit le reflux des puissances coloniales pour étendre leur audience.

Ces musiques urbaines avaient commencé à se singulariser à partir des années 20 sous différentes appellations : Palm-wine music, marabi, ambasbaie, semba, dry-music, taarab, high-life, etc. Quand, après Abidjan, Lagos, Johannesbourg, Dakar, Paris accueillent ces musiques, celles-ci vont s’exprimer à travers des lieux, des festivals, des soirées communautaires, avec une vigueur peu commune.

C’est à partir de cette période qu’intervient le photographe Bill Akwa Bétotè. Avec son objectif, il va tenir la chronique de ces années d’échanges et accompagner les principaux acteurs de cette scène musicale. Passeur de mémoire, il témoigne de ce que fut cette saga, gardant la trace de ces moments précieux aujourd’hui évanouis : Salif Keïta, Mory Kanté, Fela lors de leurs premiers concerts parisiens ; des dizaines de portraits musiciens dans les lieux culte du New Morning, de la Chapelle des Lombards, de la Main Bleue, de l’Eldorado, de Farafina... ; des grands moments collectifs de "Tam-Tam pour l’Ethiopie" avec entre autres l’implication de Manu Dibango et Mamadou Konté, de la caravane "Franchement Zoulou" contre l’apartheid, de "l’Opération Jéricho" pour la libération de Fela, du "Mouvement des sans papiers".

| Festival

Lieu

Cité de la Musique

  • France

La Cité de la Musique de Marseille est un pôle musical qui bruisse et bouillonne sans cesse avec plus de 2200 élèves, 8 lieux d’enseignement, plus de 120 concerts et manifestations par an, une médiathèque, des associations musicales en résidence permanente, des artistes en résidence de création. De la diversité des univers qui s’expriment sur ses différentes scènes naissent ces moments intimes, uniques où les artistes en herbe ou confirmés excellent.

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
4 rue Bernard du Bois (Porte d’Aix) - 13 001 Marseille

- HORAIRES
Ouvert du lundi au vendredi de 08h30-19h00

- TARIFS
Entrée libre

- CONTACT
Tél : 04 91 39 28 28
Fax : 04 91 39 28 39

Voir en ligne : www.citemusique-marseille.com