L’univers de la SAPE

/ Baudouin Mouanda

L’univers de la SAPE

Hector Mediavilla et Baudouin Mouanda

JPEG - 180.2 ko
La Sape, Brazzaville © Baudouin Mouanda, 2008.

C’est au Congo que le phénomène est né. Vers 1964, des précurseurs posaient les jalons de ce qui allait devenir la SAPE (Société des ambianceurs et des personnes élégantes). Le mouvement commença à s’affirmer à partir des années 1968-1970. À Brazzaville, Kinshasa, Douala et même à Paris, des sapeurs font la mode. Les vêtements et accessoires de marque sont à l’honneur : il y a quelques années, on portait de préférence du Cerruti, Enrico Coveri, Marithé et François Girbaud accompagnés de chaussures Weston. Aujourd’hui, de nouvelles griffes sont sollicitées et des sapeurs – certains de renom – vendent dans leurs boutiques leurs propres créations. Mille « combines » se mettent en place pour être en mesure d’acquérir une luxueuse garde-robe. Férus de la Sape, électriciens, maçons, agents d’entretien, vivant à Paris depuis des années, peuvent, grâce au commerce parallèle, satisfaire leur passion.

Les artistes en « sapologie », mouvement récent qui affirme son savoir en matière d’habillement, protègent leurs territoires et constituent des groupes rivaux. La rue, le bar sont les théâtres où ils trouvent leur meilleur public. Des émules de la SAPE, avec les si populaires Papa Wemba et Koffi Olomidé, ont fait vibrer dans leurs chansons cet univers très particulier.

Culture urbaine et décalée, la SAPE est au coeur du travail photographique d’Héctor Mediavilla et de Baudouin Mouanda. Regards croisés sur un même univers, où marginalité et intégration flirtent avec provocation et contestation.

Exposition en partenariat avec ARTE, FRANCE Ô, LE MONDE, TÉLÉRAMA ET RFI.

| Exposition

Lieu

Musée Dapper

  • France

La Fondation Olfert Dapper - du nom d’un humaniste néerlandais du XVIIe siècle, auteur, sans jamais avoir quitté son pays, d’une encyclopédique Description de l’Afrique publiée en 1668 - a été créée en 1983, à Amsterdam, sous l’impulsion de Michel Leveau, son président.

L’objectif de cet organisme privé était d’aider, par l’organisation d’expositions et l’attribution de bourses de recherche, à la connaissance et à la préservation du patrimoine artistique de l’Afrique subsaharienne.

Émanation de la Fondation, le musée Dapper s’est ouvert, sous la direction de Christiane Falgayrettes-Leveau, en 1986. Depuis novembre 2000, il a investi un nouveau lieu, doté d’une salle de spectacle, d’une librairie et d’un café. Depuis son ouverture, plus de quarante expositions furent présentées.

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
35 bis, rue Paul Valéry
75116 Paris

- CONTACT
Nathalie Renez, Aurélie Hérault
01 45 02 16 02
01 45 00 07 48
E-mail : comexpo[@]dapper.com.fr

- HORAIRES
ouvert tous les jours, sauf le mardi et le jeudi
de 11 h à 19 h

Voir en ligne : www.dapper.com.fr