"La place de l’image chez les Oujdis" histoire d’une résidence

, par Afrique in visu

JPEG - 60.3 ko
« La place de l’image chez les Oujdis » © baptiste de ville d’avray

Nous venons de finir notre résidence à Oujda au Maroc dans le cadre des Rendez-vous de l’image orientale.
Une semaine de rencontres humaines et d’échanges autour du thème "La place de l’image chez les Oujdis" . Nous avions déjà travaillé sur cette thématique, à Bamako, au Sénégal mais aussi en Mauritanie. Divers regards sur les images qui nous entourent.
Les photographes locaux, Bahi Rahhal , Abdennabi Ketouy , Siham et Fatima Zohra Chayeb ainsi que Baptiste de Ville d’Avray se sont prêtés au jeu. 5 photographes qui ont réalisé un travail collectif de prise de vue et de réflexion.
Vendredi une exposition a présenté une petite sélection d’images ainsi qu’un diaporama que le public a pu découvrir. Nous espérons pouvoir poursuivre ce type d’atelier prochainement dans d’autres villes et pays.

Découvrir le portfolio

La place de l’image, image dans l’image, un jeu dans la ville d’Oujda. "La place de l’image chez les Oujdis" peut être visible à différents endroits, Dans l’espace public, à travers les affichages publicitaires, les écriteaux, la signalétique mais aussi à travers les images présentes dans les magasins, institution :autocollants, variété d’images du roi de l’officiel à l’intime ou encore dans l’espace privé, à la maison, images familiales reflétant l’intimité.

Merci Joseph Nicéphore Niepce pour votre invention.

Au cours des trajets empruntés par chacun de nous à Oujda ou ailleurs, entre nos domiciles et nos lieux de travail. Pris par notre quotidien et notre fatigue, nous traversons une multitude d’images différentes qui représente un espace géopolitique culturel et traditionnel. Assez riche de tous les éléments plastiques qui donnent sens, vie et identité à l’esthétique.
Ces images d’images prises n’ont pas pour but de dresser un portrait d’Oujda…
Elles ne sont même pas un instant "T" saisies au cours de ces nombreux et longs trajets. Ces images, là sont un moment de contemplation qui est le seul moyen de saisir réellement la beauté et l’esprit d’un endroit souvent regardé mais jamais réellement observé. La photographie offre cette magie que l’œil seul ne peut voir. C’est un vrai cadeau.
Merci Joseph Nicéphore Niepce pour votre invention.

Abdennabi Ketouy

Photo recyclée

 Prendre les photos en photo ! Ça peut faire penser à une reproduction à la con, ou à une photocopie aussi inutile que l’original, mais quand on s’amuse à revoir à travers le viseur toutes ces affiches qui ne font que nous bloquer la vue, on les redécouvre, et on les resitue dans l’espace et dans le temps, on leur attribue un contexte esthétique avec un simple cadrage bien pensé.
Une photo accrochée ne change pas si non elle vieillit, une photo accrochée est par essence une photo figée, une photo scellée, condamnée à ce qu’elle représente, mais quand on la reshoote une deuxième fois on lui redonne vie, même jaunie elle rajeunit !

Bahi Rahhal

L’emballage


L’image est l’emballage de la réalité, un témoin, une référence culturelle, la reconnaissance de l’évolution, le reflet du monde parfait, la magie qui éternise le temps et le mensonge que l’on croit volontier.

Siham