Le long du rail

, par Emilie Wattellier

Un point rouge à l’horizon, qui se rapproche, c’est une femme, elle marche au milieu des rails dans l’air du soir...Le CFCO, le chemin de fer Congo-Océan relie Brazzaville à Pointe-Noire, au Congo. Au long de ses rails, ses traverses se font chemin des écoliers, refuge des fumeurs de chanvre, ses bas-côtés se font terrasse de bar, cour de jeux, dépôt d’ordures, jardins potagers...hommes, femmes, enfants, chèvres, chiens, s’y déplacent à toute heure, seul(e)s, à 2, en groupe, toute une vie s’y déroule, à peine troublée par le klaxon intempestif d’un train qui s’annonce...

J’ai été interpellée par ce rail accessible, qui sert de raccourci entre quartiers, en dépit du danger et des accidents qui arrivent régulièrement.
Ce rail qui traversent les habitations, les quartiers de bureau ou les terrains vagues sans protection.

 J’ai choisi de travailler en argentique, et d’utiliser le processus du traitement croisé, c’est à dire un film diapositive (périmé d’ailleurs) développé en négatif, afin de truquer les couleurs, d’obtenir ce vert fluo, ce ciel rose, la brillance des rails, couleurs échappant ainsi à la poussière de la ville.

JPEG - 412.4 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 407.5 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 530.1 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 504 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 477.1 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 385.9 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 348.9 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 392.9 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 338.8 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 362.6 ko
© Emilie Wattellier
JPEG - 488.6 ko
© Emilie Wattellier