Les arts numériques en plein essor à Bamako Festival des Arts Numériques et Multimédia-Mali

, par Perrine DEL JESUS

Les 29, 30 et 31 mars s’est déroulé pour la première fois à Bamako et au Mali le Festival des Arts Numériques et Multimédia. Initié par le Réseau Malien de la Jeunesse Francophone, cet événement a pour but de faire découvrir les arts numériques au public malien. De nombreuses manifestations ont eu lieu dans différents lieux de la capitale, qui ont fait de ce festival, dès sa première édition, un événement important dans le paysage culturel bamakois.

Compte-rendu d’une rencontre avec Kalifa Sidibé et Harouna Dolo, membres de l’organisation du FESTANM.

JPEG - 95.4 ko
Festival des Arts Numériques et Multimédia, 1ère édition 2008

Que s’est-il passé pendant le festival ?
Les ateliers
Durant trois jours des participants du FESTANM ont pu suivre un atelier vidéo, encadré par le collectif Niebilen. L’atelier a porté sur la prise de vue et le montage vidéo et a donné lieu à des projections durant le festival. Les participants à l’atelier ont pu se familiariser avec des logiciels tels qu’Adobe Premiere, Premiere Pro, Resolum et Picasa.
L’atelier a réuni une quarantaine de participants venus de l’Institut National des Arts (INA), du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia (CAMM), des professionnels vidéastes et des photographes.
L’ouverture du festival a permis de faire une restitution en images du travail réalisé, avec un concert d’Aziz Wonder et d’autres artistes maliens. Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) a assuré les projections, de l’ouverture jusqu’à la clôture du festival. Ces projections étaient accompagnées par du Vjing.


Les conférences

Une conférence a eu lieu à la Maison des Jeunes sur le thème de la vidéo numérique, des jeux vidéo et de la musique numérique, animée en visio-conférence par l’association Bandit-mages de Bourges en France, qui n’avait pas pu se déplacer à Bamako. Cette association, créée en 1991, est une structure spécialisée et polyvalente dans le domaine de l’image en mouvement et des arts multimédia : cinéma expérimental, art vidéo, territoires numériques, environnements et installations, réseaux, performances, etc.

Monsieur Habib Ballo, responsable de la section multimédia au CAMM a animé une visite des locaux de l’école, avec une présentation et des projections de la section multimédia.


Comment est venue l’idée d’organiser un tel événement ?

L’idée de ce festival est venue de la rencontre d’informaticiens avec des artistes. Les arts numériques sont un peu la version informatisée, numérique des possibilités offertes par différentes disciplines artistiques (peinture, musique, vidéo). L’idée des organisateurs est de vulgariser l’art numérique.
Le constat qui a été fait est que le Mali connaît mal les arts numériques et manque de matériel pour les développer. Ainsi, la première édition du festival des arts numériques a été l’occasion d’inviter des représentants du gouvernement malien et des régions, des institutions et bailleurs potentiels, pour leur montrer l’intérêt de ce type de création.
A la suite des événements qui ont ponctué le festival, les organisateurs ont reçu des promesses de soutien. Espérons que cela va se concrétiser pour la prochaine édition.

Le Réseau Malien de la Jeunesse Francophone (REMAJEF), à l’initiative de ce festival, espère pérenniser l’événement, et obtenir du matériel informatique pour mener à bien sa mission de vulgarisation des arts numériques au Mali. Tout au long de l’année, le REMAJEF organise des formations et des conférences, et participe activement à la démystification des TIC.

Quel bilan pour cette première édition et quelles perspectives pour l’avenir ?
Le bilan de cette première édition est plutôt positif : les participants aux ateliers ont beaucoup appris. Les étudiants du CAMM ont pu aborder les choses de manière plus pratique qu’ils ne le font dans leur formation, les étudiants de l’INA ont découvert une discipline qu’ils ne connaissaient pas, et l’ensemble des festivaliers a été agréablement surpris par les possibilités tant techniques qu’artistiques du numérique.

Nous souhaitons longue vie à ce festival et bonne continuation aux « démystificateurs des TIC » (comme ils se nomment eux-mêmes) du REMAJEF, qui prouve la vitalité et l’esprit d’initiative de la jeunesse malienne.

PLUS D’INFORMATIONS...

Les organisateurs :

  • Mamoutou Traoré, informaticien et président du REMAJEF, directeur du festival
  • Kalifa Sidibé, analyste programmeur, commission technique
  • Beidy Traoré, peintre et vidéaste, attaché de communication
  • Amadou Sanogo, artiste peintre, commission technique
  • Ousmane Sogodogo, sociologue, commission partenariats et sponsoring
  • Harouna Dolo, juriste, commission partenariats et sponsoring
  • Baba Coulibaly, informaticien, commission logistique


Les partenaires du festival :

  • Le Ministère de la Communication et des TIC
  • La Direction Nationale de la Jeunesse DNJ
  • Le Ministère de l’Artisanat et du Tourisme
  • Africable
  • Le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia
  • BANDIT- MAGES

Contact :
fullduplex.over-blog.net : le blog du festival
festanm2008@yahoo.fr
Carrefour des Jeunes de Bamako,
Tel : 672 71 43, 223 5522
BP : E 5564 -Bamako – Mali