Les délibérations du Jury / 2ème opus thématique "Intimité(s) Francophone(s)"

, par Afrique in visu

Le jeudi 11 septembre dernier se tenait la journée de délibération du thème "Intimité(s) Francophone(s)" lancée par Afrique in visu et Correspondants.org.

Nous sommes très heureux de vous annoncer que 22 photographes ont été sélectionnés. Ainsi l’exposition virtuelle et itinérante comprendra 39 images des quatre coins du globe représentant différentes visions de l’Intimité(s) Francophone(s).

Félicitations à tous les participants et encore merci de vos contributions en texte et en images. Le jury a tenu à attribuer quatre prix à des travaux photographiques qui nous ont énormément séduits, fait sourire ou qui ont fait preuve de grande originalité.

Les quatres grands lauréats sont :

Grand prix du Jury (ex-aequo)

Laurent Chardon( France) / Charles Delcourt ( la Réunion)

Prix spécial

Chloé Devis ( France- Mauritanie)

Prix Jeune talent

Armel Louzala ( Congo Brazzaville)/ collectif Génération Elili

Prix "Coup de cœur "

Sebastien Rieussec (France- Bamako)

Les photographes sélectionnés pour l’exposition collective et itinérante sont :

  • Youssef Moulay Hadimi (Maroc)
  • Adonis Kiaku (République Démocratique du Congo)
  • Yannick Lumbala Kabeya (République Démocratique du Congo)
  • Arnaud Makalou (Congo Brazzaville / collectif Génération Elili)
  • Baudouin Bikoko (RDC)
  • Baudouin Mouanda (Congo Brazzaville)/collectif Génération Elili)
  • Francis Bongopassi (République Centre africaine)
  • Warren Sare (Burkina Faso)
  • Laly Klein (France)
  • Algo (France)
  • Mathilde Roussel-Giraudy (France- USA)
  • Mohamed Taghzout (Maroc)
  • Nono Nomaq Katanga (RDC)
  • Richard NGoma (Congo Brazzaville / Collectif Génération Elili)
  • Audrey Richard- Laurent ( France)
  • Sebastien Marchal (France- Réunion)collectif Ligne 11
  • Ritou Pépite (France- Réunion)

Bravo encore à tous les participants !

Rendez-vous bientôt sur www.afriqueinvisu.org et correspondants.org pour découvrir l’ensemble des photographes contributeurs et l’exposition virtuelle...

Maintenant, c’est à nous de travailler pour mettre en valeur "Les intimité(s) Francophone(s)" !