Les Hommes Lions

/ Laurent Gudin

Ils sont les héritiers d’une vieille tradition sénégalaise qui remonte au temps des chasseurs de lions.
Pour éviter qu’un chasseur mordu par un lion n’adopte le comportement du prédateur, les guérisseurs organisaient un rituel d’exorcisme, à base de costumes de lions féroces, soutenu par les rythmes endiablés des mbalars, sorte de tam-tam version sénégalaise. Aujourd’hui, les “faux lions” symbolisent la puissance et l’âme du pays. Excellents danseurs, on peut les voir accompagner les marabouts lors des combats de “lamb” (une sorte de lutte qui est le sport national au Sénégal), mais leur principale activité consiste en des spectacles de rue.

JPEG - 15.4 ko
© Laurent Gudin

Les mbalars jouent à tue-tête tandis que les faux lions poursuivent les enfants jusque dans leurs habitations pour les châtier publiquement…
Laurent Gudin, ce photographe à l’oeil sensible et toujours en éveil, arrive à saisir, d’une façon intense et profondément humaine, un moment, une émotion, un regard.
Il suffit, pour s’en convaincre, d’admirer son travail.
En un clic, il immortalise l’éphémère instant présent, sur des thématiques aux messages forts.
Directeur artistique dans la presse et l’édition depuis de nombreuses années, Laurent Gudin cumule les collaborations prestigieuses et les projets hautement créatifs, en France et à l’étranger. De la conception de beaux livres et de son travail pour de nombreux magazines, à la photographie de presse généraliste, sportive et musicale, il passe par la case « édition musicale » en réalisant des pochettes de disques pour différents labels spécialisés reggae.
C’est ce qui lui donne l’occasion rencontrer et de fréquenter les grands artistes incontournables de la scène jamaïcaine tels U Roy, Horace Andy, Gregory Isaacs, Sly & Robbie...

Lieu

La Bellevilloise

Un lieu indépendant, artistique, festif

Fondée en 1877 aux lendemains de la Commune, La Bellevilloise, première coopérative parisienne, avait pour projet de permettre aux gens modestes l’accès à l’éducation politique et à la culture.
Lieu de résistance, des premiers échanges commerciaux « du producteur au consommateur », commerce équitable avant l’heure, et de spectacle, La Bellevilloise à joué de 1910 à 1949 un rôle de premier plan dans la vie économique et culturelle de l’Est Parisien.
Depuis 2005, Renaud Barillet, Fabrice Martinez et Philippe Jupin, un trio d’agitateurs venu du spectacle vivant, de la production et des médias ont rouvert aux Parisiens ce lieu de mémoire de l’histoire de Paris avec un projet fort : redonner vie à l’esprit de La Bellevilloise en créant un grand lieu indépendant d’activités artistiques et évènementielles pour le public, les entreprises et les médias, unique à Paris.

La ligne Bellevilloise

Depuis sa réouverture, La Bellevilloise, lieu parisien de culture, indépendant et multidisciplinaire, installé dans l’ancienne maison du peuple, dédie aujourd’hui plus de 2000m² à toutes les formes d’expressions et d’expérimentations : démarches artistiques innovantes, nouvelles pratiques culturelles et sociales, présentations, mais aussi médiatisations festives des idées et des créations…

Concerts, spectacles, expos, projections, défilés, mais aussi club et café… Lieu de brassage, de rencontres et d’échange, la Bellevilloise s’ouvre à tous les publics. Elle est également un patrimoine architectural à découvrir, un espace de mise en scène ouvert sur son quartier et ses habitants : plateau Loft & Forum, Club, Café – Concert – restaurant avec sa Halle aux oliviers et sa terrasse panoramique plongeant sur la capitale…

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
19-21 Rue Boyer
75020 Paris

- CONTACT
01 46 36 07 07
infos@labellevilloise.com

- HORAIRES
MERCREDI/ JEUDI : 19H > 1H
VENDREDI : 19H > 2H
SAMEDI : Selon programmation 11H > 2H ou 18H > 2H
DIMANCHE : Selon programmation 11H30 > 17H ou 11H30 > minuit
Et tous les jours, toute la journée, pendant la durée des évènements associés à La Bellevilloise.

Voir en ligne : www.labellevilloise.com‎