Les travailleurs de l’ombre Un témoignage de Rosalie Colfs

, par Rosalie Colfs

C’est pour mettre en lumière les personnes qui travaillent sans relâche, pour leur survie, au confort d’autres, que j’ai souhaité faire cette exposition monumentale.
Sur les grandes avenues du centre-ville de Bujumbura, au Burundi se sont dressés, fièrement, les travailleurs de l’ombre. Quatre-vingt de leurs portraits, ont été exposés en grand et tapissés sur les murs. Ils ont permis de voir en plein jour ceux qui sont trop souvent ignorés.
Bujumbura, une capitale sans musée, s’est transformée, en avril dernier, en galerie à ciel ouvert et libre d’accès ! Une possibilité pour toute une population privée de culture de regarder de s’interroger, d’admirer, de s’offusquer, de débattre, de parler d’art un peu ou beaucoup.

JPEG - 327.4 ko
Aline, vendeuse de mandarines © Rosalie Colfs
JPEG - 280.4 ko
Bonaventure, marchand de légume © Rosalie Colfs
JPEG - 399.1 ko
Caritas, vendeuse de tomates © Rosalie Colfs
JPEG - 348 ko
Frédérique, femme de ménage © Rosalie Colfs
JPEG - 269 ko
Lin, cuisinier © Rosalie Colfs
JPEG - 259.1 ko
Monique, cuisinière © Rosalie Colfs
JPEG - 238.8 ko
Mussa, peintre © Rosalie Colfs
JPEG - 486.2 ko
Pascal, vendeur de fleurs © Rosalie Colfs
JPEG - 247.4 ko
Richard, jardinier © Rosalie Colfs
JPEG - 263.6 ko
Roger, vendeur de crevettes © Rosalie Colfs
JPEG - 252.2 ko
Sephani, gardien © Rosalie Colfs

Voir en ligne : www.rosaliecolfs.com