Leur droit à la vie

/ Arnaud Thierry Gouégnon

L’enfant, maillon le plus faible dans la chaîne de l’humanité est en principe un centre d’intérêt et surtout objet de bienveillance à travers la protection et le respect de ses droits : le droit à la vie, le droit à l’éducation et le droit à la santé.
En Afrique, le constat est triste ; malgré des progrès enregistrés, la situation des enfants n’est pas reluisante.
En effet, sur le continent, entre conflits armées, famine et catastrophes naturelles, les enfants constituent toujours les principales victimes : enfants soldats, déscolarisés, utilisés pour la prostitution, dans des travaux champêtres intenses…

JPEG - 69.4 ko

La crise ivoirienne déclenchée le 19 septembre 2002 n’a pas fait exception. Des enfants, victimes collatérales du conflit, ont connu des moments difficiles. Certains d’entres eux ont été enrôlés comme soldats, d’autres désemparés, ont dû fuir des zones de conflit à pieds, sur de longues distances.

Dans cette grisaille, il y a des raisons d’espérer. Des personnes physiques et morales, des artistes, des Organismes internationaux au nombre desquels l’Unicef, Save The Children, Children of Africa, etc. ne baissent pas les bras et œuvrent continuellement à apporter secours et assistance aux enfants dans toutes les contrées de la Côte d’Ivoire : réhabilitation de salles de classe, soins médicaux gratuits, forage d’eau, dons de fournitures scolaires, scolarisation des jeunes filles, prises en charge psychologiques pour les traumatismes liés à la guerre… Autant d’efforts d’humanisme et de solidarité qui portent déjà leurs fruits, même si la tâche est immense.

Les acteurs des médias, dans leur ensemble, ne restent pas insensibles à la cause des enfants. Il en est ainsi de Thierry Gouegnon, Reporter Photographe de talent. La cause de l’enfance est pour lui une passion.

Lors de ses nombreux reportages, il a eu l’occasion, derrière son objectif, de capturer les instants de vie des enfants de Côte d’Ivoire qui connaissent des fortunes diverses. Ce qui a décuplé en lui l’amour qu’il porte aux enfants, et son engagement à mettre son objectif au service de la cause des enfants. Leurs joies, leurs peines, leurs détresses, il les a partagés.

A la faveur de la Journée internationale des droits de l’enfant, il a voulu à son humble niveau rendre hommage à l’enfance, à travers une exposition photo, un témoignage, de ce qu’il a partagé avec amour, avec les enfants. Il apporte ainsi sa pierre à l’édifice, dans l’espoir de rallier un maximum de personnes à la cause des enfants. Un challenge qu’il veut relever avec l’aide de tous.

A propos de l’auteur

Arnaud Thierry Gouégnon, est Ivoirien, né le 03 août 1979 à Gagnoa en Cote d’ivoire.
La découverte d’un vieux « boitier reflexe », en 2000, au fond du placard de feu son père marque un changement radical dans sa vie.
En effet, bien que titulaire d’un diplôme supérieur en transit, la photographie qui apparaissait pour lui comme un hobby finira par s’imposer à lui comme une véritable passion.
Le déclic chez Thierry GOUÉGNON pour un engagement dans la profession de chasseur d’image se produit en 2002, pendant la crise que connait son pays. Cette situation a suscité en lui un véritable fardeau quant à la condition des enfants qui sont, pour lui, le reflet de la liberté. C’est par la suite que viendront s’ajouter à cette première source d’inspiration, d’autres thématiques telles que : La quête de l’harmonie des couleurs, La découverte de sites, de paysages, d’agglomérations… ; L’immortalisation du beau.

En 2004, lors des évènements de novembre, l’une de ses photos fit le tour du monde et des grands tabloïds internationaux, dont Libération. C’est tout logiquement qu’il sera courtisé par d’importantes agences de presse aux nombres desquelles REUTERS, avec laquelle il collabore depuis lors.

| Exposition

Lieu

Goethe Institute de Côte d’Ivoire

La programmation culturelle du Goethe Institute de Côte d’Ivoire est actuellement essentiellement axée sur le cinéma, les expositions et les séminaires avec des sujets dont la pertinence et l’importance sont liées à la situation actuelle du pays. Entre ses activités à Abidjan et ailleurs en Côte d’Ivoire, l’Institut est chargé au niveau sous-régional de coordonner les activités des Goethe-Instituts de Dakar, Accra, Lomé, Lagos et Yaoundé. Il organise également - dans les Départements des cours et des programmes culturels - ses propres manifestations dans les pays de sa compétence sans Goethe-Institut, particulièrement au Burkina Faso et bientôt aussi au Mali.

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
Goethe-Institut Côte d’Ivoire
Centre Culturel Allemand
16 Av. Jean Mermoz,
Rue C 27
Abidjan-Cocody
08 B.P. 9 82
Abidjan 08, Côte d’Ivoire

- CONTACT
Tel +225 22400160
Fax + 25 22400164
info@abidjan.goethe.org

Voir en ligne : www.goethe.de/abidjan