Mali, photographies 2005-2010

/ Florent Mazzoleni

Plus que tout autre pays d’Afrique, la musique s’impose comme une vérité
naturelle au Mali. Couvrant le bruit des transistors, des pales des ventilateurs,
des rires des enfants, des étals de rue ou du bruit de la circulation, la musique
finit toujours par avoir le dernier mot au travers de mélodies improvisées, d’une tradition fertile et d’instruments abondants. Où que l’on aille, impossible
d’échapper à la musique, base unificatrice de la société malienne ancienne et
moderne. De la capitale aux villages reculés, elle agit comme un véritable
aimant.

JPEG - 50 ko
© Florent Mazzoleni

Cette quête d’émotions musicales m’a conduit à voyager à travers toutes les régions du Mali, conjuguant rencontres étonnantes, découvertes bouleversantes et photographies en pente douce. Dans ce pays, les plus belles émotions proviennent souvent d’une arrière-cour sans artifices, d’une rive du fleuve délaissée ou des abords d’un faubourg éloigné. Au delà des clichés, ce parcours à travers le Mali est un hommage sincère, passionné et profond à l’un des pays les plus attachants qu’il m’ait été donné de parcourir.

Que ce soit à travers une platine vinyle gâtée, des écritures sibyllines, un mur
délavé, un regard saisissant, des lumières suaves ou la mélancolie du petit soir, je cherche seulement à glaner quelques instantanés numériques dans
l’immensité d’un pays où le temps demeure une contingence très volatile. A
défaut d’être décisifs, ces instants fugitifs nous ramènent à une réalité et une
altérité parfois âpre et intense mais toujours salvatrice en ces temps de lissage et de correction généralisés.

Vernissage le jeudi 13 octobre 2011 à partir de 19h
After musical sur l’I-BOAT de 20h30 à 23h

A propos de Florent Mazzoleni
Photographe, profondément marqué par ses rencontres avec William Eggleston, Malick Sidibé ou Adama Kouyaté, Florent Mazzoleni se fraye un itinéraire intime à la lisière d’une modernité élusive. Ses images expriment le désenchantement palpable du bord des chemins, cet indicible besoin de rendre compte de ce qui a été et de ce qui n’est plus, une quête irrépressible de profondeur et de sincérité.
Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages consacrés aux musiques populaires.Ses derniers livres parus sont : “Afro-pop, l’âge d’or des grands orchestres africains” et “Burkina : musiques modernes voltaïques”, tous deux publiés au Castor Astral cet automne. Grand voyageur, du Brésil à l’Ethiopie en passant par le Cap-Vert, l’Angola, les Etats-Unis, le Ghana ou le Sri Lanka, il a sillonné le Mali à de nombreuses reprises depuis 2005. Publié au mois d’octobre 2011, son livre “Mali, musiques modernes et traditionnelles” est le fruit de longues recherches à travers ce grand pays d’Afrique de l’Ouest

| Exposition

Lieu

arrêt sur l’image Galerie

Depuis sa création en 1993, par Nathalie Lamire Fabren, la galerie propose un programme axé sur le création contemporaine nationale et internationale de la plus grande qualité.

Elle s’est attachée essentiellement à montrer des œuvres sur papiers d’artistes contemporains et nous fait partager un univers où se côtoient artistes de renommé et nouveaux talents.

Fidèle à son objectif initial de présenter des artistes attaché à une expression rigoureuse dans les modes d’approches complémentaires tels que le peinture, la gravure, la photographie, privilégiant matière, force et simplicité.

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
Hangar G2, bassin à flot n°1
Quai Arnaud Lalande
33000 Bordeaux

- CONTACT
05 56 69 16 48
Nathalie Lamire Fabre : 06 80 47 89 13

- HORAIRES
mardi / jeudi / vendredi de 14h30 à 18h30
lundi / mercredi / samedi sur rendez vous

Voir en ligne : www.arretsurlimage.com