Ségou, vendredi 25 janvier dans le cadre de la résidence "Ségous les Lilas"

, par Françoise Mauris

JPEG - 43 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Après la découverte, les essais et les esquisses, c’est le moment des réalisations : mise en forme des textes, développement des films et tirage des sténopés, sélection des images. Il faut, dès lundi prochain, concevoir la scénographie de l’exposition et préparer l’accrochage au Centre Malick Coulibaly.

Alors, le rythme s’accélère : journée continue pour certains (riz sauce et fonio pris sur place), heures « supplémentaires » au labo pour d’autres, dans un lycée désert…pour cause de grève.

Seuls les cinquante élèves des ateliers et leur enseignant Amadou Khassoum Touré sont là et bien là ! Et même le début des matchs de foot de la CAN ne les perturbe pas !

Les élèves ne sont pas les seuls concernés : l’initiation au numérique proposée par Harandane Dicko aux photographes professionnels, les lectures avec les auteurs programmées pendant le Festival mobilisent les structures culturelles locales et les artistes de Ségou qui suivent de près l’évolution du projet.

Nous attendons également la visite des représentants des chauffeurs de taxi car ici, personne ne croit le nôtre quand il explique que l’on peut faire des photos avec une boîte en carton (technique du sténopé).

Et depuis le 16 janvier,

JPEG - 82 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Martine Girault et Jean-Louis Lahondes nous ont rejoints, avec caméra et micro afin de réaliser un documentaire sur la résidence.

Au fil des rencontres et des discussions – programmées ou impromptues – se dessinent déjà les projets futurs…mais avant de rêver à demain, restons concentrés jusqu’au jour du vernissage…

La Maison Adorée

JPEG - 87.2 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Elevez haut les cheminées

Place à l’âtre fauve, cœur du logis

Faites la chambre où luira l’aube sur le lit

Faites la grange où les épis par gerbes s’entassent

Faites l’étable et l’écurie avec de grandes auges blanches

Où les bêtes pencheront le front vers les luzernes en fleur

Ouvrez bien large les fenêtres

Que la maison boive à pleins yeux la lumière

Comme une gloire qui mérite d’être au monde.

Joseph Théra

L’inoubliable

JPEG - 97.7 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Oh, quelle gigantesque cour !

Quel bâtiment énorme !

Ma maison en banco

Aux fenêtres jaunâtres

Oh, les splendeurs rougeâtres qui m’aveuglent !

Et l’odeur de la terre

Qui revient chaque fois.

Oh, l’inoubliable puits !

Ce puits dans lequel j’ai cueilli mon cœur

Mes yeux sont remplis de ton sang

Et de nostalgie qui me ronge le cœur.

Fatou Koné

Importance

JPEG - 87.9 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Construis-la horizontalement

Comme une maison extraordinaire

On ne pourra la voir sans l’aimer

Avec des couleurs qu’on voudra revoir

Oh, déjà des souvenirs !

Prends soin de ta construction.

Naomie Koné

Scène

JPEG - 85.6 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Lui, c’est le maçon

Il a commencé à construire une maison

Maintenant il bâtit un mur de banco

C’est le maçon le plus habile du monde !

Voyez comme il travaille la terre

Moi, j’ai envie d’être une pierre

Elle, là-bas, étend au soleil un boubou

Je mets de la glace dans mon verre

Les oiseaux qui passent ont des plumes bleues.

Mamadou B.Togo

La Maison

JPEG - 140.7 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Si tu as une maison

Tu as le bonheur !

Ah si tu étais l’enfance !

Avec ton mur de couleur jaune

Tu es lumière.

Nicodème Sogoba

Le Foyer

JPEG - 98.4 ko
photographies issues de l’atelier numériques, réalisées par les élèves

Dans la vie, l’homme ne peut rester sans maison

Jamais

Dans une belle maison

Le foyer est plus beau

Une maison contre la misère et la solitude.

Marie Théra

C’est un miracle

JPEG - 94.4 ko
photographies issues de l’atelier sur le sténopé, réalisées par les élèves

Une maison c’est une famille

Une famille c’est nous

Mon cœur passe toujours par une maison

C’est un miracle, une maison

Amadou Yebédjé

Trésor

JPEG - 69.9 ko
photographies issues de l’atelier sur le sténopé, réalisées par les élèves

Une maison se construit

Tout le monde est au travail

Il y a de la terre, de l’eau, du sable

Et partout des groupes d’hommes au travail

Qui nous cachent un trésor :

Une maison qui monte en brique de banco.

Adiara Coulibaly

La maison en banco

JPEG - 84.6 ko
photographies issues de l’atelier sur le sténopé, réalisées par les élèves

Tu peux construire une maison en banco

Avec des briques rouges

Elle est chaude et fraîche quand il le faut

Nos pères se succèderont au long des années

Familles n’ayez pas peur de construire des maisons en banco !

Nouhoum Samaké

Héritage

JPEG - 92.7 ko
photographies issues de l’atelier sur le sténopé, réalisées par les élèves

Ma mère m’a légué

Sa maison chérie

J’y passe ma vie

Ni triste ni gai, ô gué

Mais content d’aimer

Le décor est ancien

C’est la plus belle du monde

Mes parents m’ont légué

Leur pauvreté fière

Je ne m’en plains guère

Ni triste ni gai, ô gué

Mais très content d’aimer

Les biens sont sans valeur

C’est la plus belle du monde.

Batioh Noukoro

Banco

JPEG - 80.2 ko
photographies issues de l’atelier sur le sténopé, réalisées par les élèves

Maintenant il construit

Des murs de couleur jaune

C’est une maison sans ciment

C’est un bonheur pour nos enfants

C’est un bonheur pour tout le monde

C’est une maison en banco

Salif Makounou

Les ancêtres 

Elle est bâtie en banco

Elle est dure comme le fer

Elle résiste aux intempéries

Sa toiture est en bois

Aux quatre extrémités un mur très solide

Voici la maison de nos ancêtres

Diawara Tienou