Smile, un autre regard sur le Mali

/ Exposition collective

Notre programme

Grâce au ‘’Stock programme’’ de Commerce & Culture, le Centre de Formation en Photographie fait une expérience unique en organisant un enseignement systématisé et méthodique autour de la production d’images créatives réalisées dans un but commercial et inspirées de la photographie conceptuelle. D’où la nouvelle notion de “photographie conceptuelle commerciale” (en abrégé PCC). Il s’agit donc de la production d’images sur un thème précis, à partir d’un scénario pensé d’avance et avec des modèles retenus sur la base de critères déterminés en fonction du thème et du message à véhiculer. Ces images sous licence de “Droits gérés”, destinées à des utilisations spécifiques, sont envoyées à des banques d’images et sont consultables en ligne.

Une image positive de l’Afrique

La plupart des photos déposées dans les banques d’images mondiales à partir de l’Afrique sont à caractère éditorial et sont donc faites pour les journaux et les magazines. Parce que ces images se concentrent uniquement sur la création d’histoires à valeur informative. Le triste résultat, c’est que les images de la famine et de la faim, de la guerre et des catastrophes sont très courantes. Même si ces images peuvent avoir leur côté pertinent, c’est, en fin de compte, un portrait quelque peu déformé de la vie telle qu’elle se vit en Afrique, qui est présenté au monde.
Le programme de photographie conceptuelle commerciale (dénommée PCC, en abrégé) vise aussi à changer cette image, en fournissant au monde un nouveau contenu jamais vu auparavant. Des concepts comme le joie, la convivialité et la fidélité, sont mis en exergue aussi bien que les tendances émergentes comme les nouvelles formes de technologie qui sont en train de changer si rapidement les réalités africaines ces dernières années.

L’exposition Smile – Un autre regard sur le Mali est composée de 30 photographies au format 60x90. Ces images très variées qui explorent plusieurs compartiments de la vie sociale (Famille, Amitié, Éducation, Travail, Sport, entre autres) ont toutes un point commun : la joie. Une joie qui se manifeste par un sourire qu’on retrouve sur tous les visages et qui justifie le titre "Smile" (Sourire, en anglais). Comme pour dire que l’Afrique n’est pas que larmes et sang et que nous sommes riches d’une bonne humeur que d’autres continents peuvent nous envier.

Programme des évènements

- 2 novembre 2011
Vernissage à 18H00
Projection film promotionnel sur le CFP intitulé « Shoot it »
Visite guidée
Animation
Projection 1 – Sélection de la première promotion PCC

- 4 novembre 2011
Animation (à partir de 19H00)
Projection 2 – Sélection de la deuxième promotion PCC

La projection se fera en boucle et l’animation continuera jusqu’à 00h.

| Biennale, Exposition, Festival, Projection

Lieu

CFP

  • Mali

PRESENTATION

Structure culturelle au service du développement de la photographie, l’association Cadre de promotion pour la Formation en Photographie veut s’imposer au Mali et sur le plan international comme une institution incontournable dans le domaine de l’initiation, du perfectionnement et de la professionnalisation des jeunes dans un métier qui souffre encore de biens des clichés aussi réducteurs que méprisants. Au coeur de sa politique de formation et de revalorisation du métier de photographe, la femme, le membre le plus sensible et le plus vulnérable du corps social. À travers la présentation du CFP qui suit, chacun peut comprendre à quel point une structure aussi ambitieuse qui fait de l’excellence son maître-mot, a besoin du soutien de tous pour grandir davantage.

HISTORIQUE

A travers les œuvres de Seydou Kéïta et de Malick Sidibé, la photographie malienne a acquis une réputation internationale. Avec un talent d’autodidactes d’exception, les photographes maliens ont donné à leurs images une douceur et une luminosité particulières. Avec patience et détermination, ils ont appris au fil du temps en pratiquant leur métier d’artisan. L’image était rare, les opportunités de formation plus encore. Aujourd’hui, la jeune génération de photographes maliens travaille, dans l’esprit de leurs maîtres, à poser un regard sincère sur la réalité qui l’entoure. Elle a envie d’être formée pour mettre la technique au service de sa créativité et de son inventivité. Depuis 1994, Bamako a été choisie comme lieu des Rencontres africaines de la Photographie, une biennale où se retrouvent les photographes les plus prestigieux du continent...

C’est pour soutenir et accompagner cette biennale que l’association suisse de coopération internationale Helvetas Mali a créé, en 1998, le centre de Formation en Photographie (CFP). Il s’agissait, pour l’organisation helvétique, de renforcer le secteur déjà dynamique de la photographie malienne en formant de plus en plus de jeunes pour une meilleure présence du Mali à sa propre biennale, tant sur le plan quantitatif que sur le plan qualitatif.

Jusqu’en 2004, Helvetas Mali qui gérait le CFP en est restée la principale source de financement. Depuis 2005, il a été créé une structure de droit malien pour poursuivre les actions d’Helvetas Mali : l’Association Cadre de promotion pour la Formation en Photographie (CFP). Le but de cette nouvelle structure, entre autres, est de garantir la pérennité des acquis dans un contexte d’autonomie dans la gestion générale du centre.

Sans tutelle et condamnée à générer des ressources pour s’autofinancer afin de survivre, l’association CFP fait l’expérience de la recherche personnelle de financement pour la réalisation de ses propres projets aussi bien que pour lefonctionnement du centre de formation en photographie.

PRÉSENTATION

- Objectif et localisation

L’association Cadre de promotion pour la Formation en Photographie de Bamako a été créée dans l’objectif :

  • d’assurer la promotion de la photographie à travers une formation de qualité (initiation et perfectionnement) ;
  • de favoriser la professionnalisation du secteur ;
  • de faciliter les rencontres et les échanges entre les professionnels de l’image.

Situé à Tam Tam Carré, dans le quartier Hippodrome, le CFP propose des formations animées par des professionnels de la photographie dans des conditions de travail agréables et avec un matériel de qualité.

-  Atouts et activités

Lieu de formation, d’exposition, d’échanges et de rencontres, le CFP est équipé d’une salle de cours-conférence, d’un espace d’exposition, d’un studio, d’un laboratoire professionnel et d’une salle multimédia.

Les sessions de formation, temps de rencontres et d’échanges, sont l’occasion de travailler en équipe. Les stagiaires effectuent des reportages personnels ou commandés sur des thèmes divers tels que l’eau, les travaux de femmes, le coton biologique…

Périodiquement, dans un espace baptisé « Café Photo », le CFP organise des rencontres autour de la photographie pour affiner la sensibilité des stagiaires et du grand public local. Au cours de ces différentes séances, des professionnels de l’image sont invités à présenter leurs œuvres et leurs activités au centre.

- Prestations

L’association CFP offre en outre des prestations professionnelles dans les domaines suivants : tirages de photographies Noir & Blanc et Couleur ; numérisation d’images ; ateliers/séminaires sur la photographie ; organisation d’expositions ; reportages photographiques et couvertures d’événements… Ces prestations payantes sont destinées à aider l’association CFP à s’approvisionner en matériels et consommables, de subventionner les sessions de formation et s’acquitter des charges de fonctionnement du centre.

- Partenaires locaux

Au plan national, l’association travaille avec des représentations d’institutions internationales telles que l’UNICEF, l’Union Européenne, Helvetas mali, le SAMU Social et le Centre Culturel Français, entre autres. Ces institutions sollicitent l’association CFP en général pour des reportages, des tirages photographiques argentiques ou des travaux d’impressions photographiques numériques. Il en va de même pour des associations locales partenaires locales comme Acte Sept et Donko Seko notamment dont les festivals respectifs (le festival du Théâtre des Réalités et Dense Bamako Danse) sont couverts par les stagiaires du centre.

-  Partenaires extérieurs

En travaillant avec des structures étrangères, l’association Cadre de promotion pour la Formation en Photographie favorise les échanges internationaux.

  • Le Centre d’Enseignement Professionnel de Vevey (CEPV) en Suisse. L’association CFP organise chaque année avec cette grande école, à Bamako, des formations animées par des enseignants des deux structures. Des stages en Suisse pour certains jeunes stagiaires maliens sont souvent financés par les deux structures. Outre l’appui pédagogique, le CEPV fournit un appui matériel au CFP.
  • L’École de l’Image des Gobelins en France. Cette institution soutient les activités du centre à travers des dons en maté »riels photographiques. Des stagiaires des Goblins ont animé en février 2007, une courte session de formation en Photoshop à l’intention des stagiaires de 2ème année du CFP.
  • CONTRASTE en Belgique. Avec cette école de photographie, l’association CFP a monté un projet d’atelier international de photographie qui regroupera, chaque année, des photographes belges et des photographes de l’Afrique francophone, autour d’un thème animé par des encadreurs belges et maliens. Le premier atelier, financé par Africalia, est prévu pour novembre 2007.
  • Association KHIASMA en France. L’association CFP et l’association KHIASMA qui fait la promotion des arts visuels ont élaboré ensemble un projet de résidences photo/écriture avec des photographes et écrivains maliens et français, au Mali en janvier 2008 et en France en juillet 2008.

- Soutien institutionnel

Le centre recherche des institutions prêtes à devenir partenaires dans l’appui à son fonctionnement et à la formation professionnelle et artistique dans le domaine de la photographie, un enjeu non négligeable dans le développement culturel de la sous-région. Un comité de pilotage et de suivi permet aux partenaires de construire une ligne directrice cohérente des activités du centre.

-  Soutien ponctuel

Par ailleurs, le centre est ouvert à toute contribution susceptible de renforcer son fonctionnement. Pour cela, l’association reste ouverte à toutes les bonnes volontés : photographes professionnels, galeristes, commissaires d’exposition, souhaitant présenter leurs travaux au CFP, intervenir dans le cadre de cours et de conférences, exposer des photographies du centre...

L’association CFP a besoin, par ailleurs, d’appui logistique, pédagogique, pédagogique et technique de la part d’écoles de photographies ou d’associations disposées à collaborer avec nous dans le cadre de formations de photographes chez nous ou dans leurs structures. Le soutien ponctuel peut aussi s’exprimer en termes d’équipement en matériels photographiques, en consommables et/ou en contributions financières.

Voir en ligne : www.cfp-bamako.org