Sogo Faga Yörö, Frédérique Lagny

Frédérique Lagny - 2 évènements au CCF de Bobo Dioulasso

SOGO FAGA YÖRÖ

JPEG - 75.2 ko

Projection aux abattoirs de Bobo Dioulasso

Mardi 6 et mercredi 7 janvier à 19h

Entouka : Pourquoi être venue faire des photos à Bobo-Dioulasso, aux Abattoirs ?

Frédérique Lagny : J’ai découvert par hasard l’existence des Abattoirs à bord d’un taxi collectif. C’est un lieu un peu en retrait, derrière le “rail”, tout à fait particulier en ce sens qu’il fonctionne en relative autarcie tout en étant l’un des poumons économiques de Bobo. Il se trouve aussi qu’un proche de ma famille d’accueil à Diarradougou y travaille depuis son enfance.

En ce qui concerne la photographie mon travail d’approche consiste en de longues promenades d’observation. J’ai donc rendu visite aux gens des abattoirs quasi quotidiennement lors de mes séjours à Bobo. A ce moment-là, j’étais plongée dans une série de portraits d’enfants, "Yours Truly" - "Dèn Micin Dja" - un projet coproduit par Charleroi-Danses. J’avais décidé pour mes prises de vue de partir à des heures où le soleil profile le moins d’ombre possible, très tôt le matin et en fin d’après-midi. La lumière et le mouvement général autour des abattoirs étaient tels que je n’ai pû m’empêcher de commencer à photographier cet univers sans

savoir qu’un jour il y aurait suffisamment de matière pour en faire ce qui sera projeté en avant-première les 6 et 7 janvier prochains aux abattoirs de Bobo-Dioulasso.

Entouka : Quel est le sens de votre démarche ?

FL : Je souhaitais avant tout pouvoir montrer les portraits des enfants, là où le projet était né et avait grandi, dans ces quartiers de Bobo où chaque jour je suis partie à la rencontre des gens. Il me semble essentiel de montrer en Afrique les images qu’on y fait dans un retour au public africain et de ne pas cantoner la diffusion

de ces images aux seuls publics des pays du Nord, là où les artistes sont susceptibles de trouver quelques financements. Et ainsi de poursuivre l’échange.

Dèn micin dja - yours truly

Exposition de photographies au CCF Henri Matisse

Du 8 au 31 janvier

Entouka : Qu’est-ce qui vous a laissé un souvenir impérissable lors de ces rencontres ?

FL : Je ne réfléchis pas en terme de souvenir quand je pense à Bobo et aux gens des Abattoirs. C’est en Afrique, au Burkina Faso et à leur contact que j’ai pu continuer à me construire comme photographe, je leur dois donc beaucoup. Au-delà des ces considérations, je reste profondément marquée par les difficultés

que tous, hommes, femmes et enfants, rencontrent au quotidien.

Et très impressionée par le courage et l’énergie avec lesquels ils y font face.

Qui est Frédérique Lagny ?

Elle vit et travaille en France, à Bruxelles et en Afrique de l’Ouest, au Burkina Faso. Formée en peinture à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, elle a également obtenu une licence à l’UFR de cinéma et d’audiovisuel de l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle.

À partir de 1997, elle oriente sa pratique artistique vers la photographie.

Réalisation : Frédérique Lagny

Assistant à la réalisation : Ibrahim Traoré

Assistant monteur : Didier Minne

Production : Frédérique Lagny

Co-production : Charleroi-Danses

Aide à la diffusion : CCF Henri Matisse

Partenariat et support technique : Cinomade www.cinomade.org

Projets photographiques de Frédérique Lagny consulatbles en ligne sur le site : www.frederiquelagny.com

| Exposition

Lieu

Institut Français Burkina Fasso Ouagadougou - Bobo Dioulasso

  • Burkina Faso

L’Institut français est l’opérateur du Ministère des Affaires étrangères et européennes en charge de la promotion de la culture et de la langue françaises dans le monde.

Avec un réseau de 101 Instituts français (+ 125 annexes) et plus de 900 Alliances françaises répartis dans 161 pays, la France possède le premier réseau culturel au monde.

L’Institut français contribue à renforcer le dialogue avec les cultures étrangères dans une démarche d’écoute, de partenariat et d’ouverture.

Au Burkina Faso, l’Institut français participe au partage de la création intellectuelle française, à la promotion des échanges artistiques internationaux, soutien le développement culturel burkinabè, développe le dialogue des cultures.

INFORMATIONS PRATIQUES

INSTITUT FRANCAIS DE OUAGADOUGOU
01 BP 561 – Ouagadougou 01 -Burkina Faso
Téléphone : (+226) 50 30 60 97/98/99
Fax : (+226) 50 31 76 98
Courriel : contact-ouaga@institutfrancais-burkinafaso.com
Courriel médiathèque : mediatheque-ouaga@institutfrancais-burkinafaso.com

- INSTITUT FRANCAIS DE BOBO-DIOULASSO
01 BP 293 Bobo-Dioulasso, Burkina Faso
(+226) 20 97 39 79/80
contact-bobo@institutfrancais-burkinafaso.com
Facebook : Bobo-Dioulasso Institut Français

Voir en ligne : institutfrancais-burkinafaso.com