The Stranger’s Notebook (Prologue) Un travail de Dawit L. Petros

, par Jeanne Mercier

Fin mai ouvrira la première exposition personnelle de Dawit L. Petros en Europe, à Londres.

Après l’exposition collective The View From Here il y a un an, la galerie Tiwani Contemporary présente la première exposition issue de sa trilogie autour de la migration en tant que constituant essentiel de la modernité.

C’est un projet multidisciplinaire - qui englobe de la photographie, de l’image en mouvement, des objets et du son. Il s’appuie sur des recherches et le travail réalisé par l’artiste lors d’un voyage d’un an de 2014 à 2015 partant du Nigeria, en passant par le Maroc pour aller jusqu’en Europe. Petros a réalisé des œuvres dans des villes comme Bamako (Mali), Nouakchott (Mauritanie) et Dakar (Sénégal). 

Le titre du projet fait référence au célèbre livre L’Etranger (1942) d’Albert Camus.
Il fait également allusion à l’idée de Georg Simmel de l’étranger paradoxal  : un vagabond potentiel, qui est à la fois proche et lointain. Mais pour son mode de fonctionnement artistique, Petros s’est inspiré d’un récit de voyage écrit à la fin du 20ème siècle par Fesseha Giyorgis, une figure culturelle d’Abyssinie largement considéré comme le père de la littérature tigrinya : cela relate les voyages de Giyorgis de Massawa, sur la côte de la mer Rouge, en Italie, où il a vécu et travaillé pendant cinq ans. Le texte fournit un contrepoint riche aux récits contemporains de la migration et des défis auxquels l’héritage du colonialisme européen.

 Dans son travail, The Stranger’s Notebook (Prologue), Petros considère la complexité des mouvements migratoires au sein de l’Afrique. Les éléments picturaux, qui oscillent entre figuration et abstraction, combinent le caractère descriptif de la photographie avec des possibilités théâtrales de vie encore performative. La vidéo et les composants sonores présentent une esthétique plus fracturée, ancrée dans des points de vue multiples. Ainsi l’artiste propose une œuvre avec un langage esthétique et politique qui pointe vers la potentialité des pratiques mobiles tout en offrant inquiétante, libérant les possibilités d’articuler la relation entre le soi et le lieu.



Biographie


Dawit L. Petros est un artiste visuel né en Erythrée et basé à New York City. Son travail explore la relation entre les histoires africaines et le modernisme européen. Ses oeuvres sont des installations et photographies basées autour des recherches approfondies et voyages. Parmi ses récentes expositions : Studio Museum in Harlem, New York (2014), le Musée des Beaux-Arts, Boston (exposition personnelle, 2014), la Galerie d’art de Durban, Afrique du Sud (exposition personnelle, 2011) et le Musée national d’art africain, Smithsonian Institution, Washington, DC (2013).

Exposition

du 20 mai au 25 juin 2016 à la galerie Tiwani Contemporary
- http://www.tiwani.co.uk/Home/UpcomingExhibition
- http://www.dawitlpetros.com/info/

JPEG - 187 ko
© Dawit L. Petros
Untitled
51 x 61cm
76 x 101 cm
Archival color pigment prints
2016
JPEG - 317.3 ko
© Dawit L. Petros
Act of Recovery Part I
Archival color pigment prints
76 x 91 cm
2016
JPEG - 422.8 ko
© Dawit L. Petros
Untitled Prologue II
101 x 127 cm
Archival color pigment prints
2016

Voir en ligne : www.dawitlpetros.com