Transparence

/ Ali Chraibi & Hassan Badreddine

Ali Chraibi

Ali Chraibi est né en 1965 à Marrakech. Il débute la photographie sur le tard, en novembre 1995, avec une brève initiation à l’Institut Français de Marrakech.

Deux années plus tard, il participe à sa première exposition collective à Marrakech, où il est tout de suite remarqué et est sélectionné pour exposer à la première édition du festival Photo Espana 1998 à Madrid.

Depuis, il a participé à des dizaines d’expositions au Maroc et à l’étranger, notamment en Espagne, France, Belgique, Hollande, Mali, Brésil et Sénégal, et a été sélectionné à de nombreuses biennales et festivals, notamment au Printemps de Cahors, ainsi qu’à la Biennale d’art contemporain de Dakar.
Ce qui lui a valu le prix « Au Sud du Sud ».

Ses oeuvres ont aussi fait l’objet de nombreuses publications.

Ali Chraibi parle des photographies qu’il a soigneusement sélectionnées pour cette exposition :

« Ces photos dénuées de toute fioriture montrent une autre facette de l’homme ; l’homme dans un état diffèrent, un état originel, évanescent, voire spirituel (des lors que l’on donne a l’eau et la terre leurs valeurs symboliques)

Il s’agit de la rencontre (ou la fusion) de l’homme avec l’eau et la terre.

L’eau et la terre induisent une notion de valeur originelle.

Il s’agit de l’homme a l’état brut, d’où le titre Transparence (à travers l’apparence), ou du moins au delà de l’image que l’homme dispense et met en avant.

Cela nous donne une impression d’immatérialité.

En effet, l’homme fusionne avec l’eau et la terre et semble se décomposer, éclater, devenir immatériel, comme s’il avait été opéré un changement d état »

JPEG - 184.9 ko
© Ali Chraibi

Hassan Badreddine

Le photographe marocain Hassan Badreddine parle avec passion de son parcours. D’un simple amateur de l’art photographique, Hassan Badreddine est devenu un grand pro. « C’est un génie de la photographie » ou encore « un poète de la photographie » a titré le magazine Photo Italia.
L’aventure de notre artiste a commencé il y a exactement une vingtaine d’années. « En fait, ce n’est pas moi qui ai choisi la photo mais c’est elle qui m’a choisi. »

Il commence d’abord à exposer dans les petites salles d’exposition de sa ville avant d’être sollicité par d’autres galeristes à travers la botte d’Europe. Il présente alors ses oeuvres à Venise, à Rome, à Milan, à Senigallia… avant de devenir membre d’Art Partner, une grande agence locale de photographie. « J’ai commencé à dévoiler mes travaux sur le Maroc. C’était une façon de ma part de déclarer que je suis un Marocain, de ne pas oublier mes origines mais aussi d’atténuer la nostalgie pour mon pays d’origine et de le faire connaître à l’étranger. » raconte Hassan. Son objectif capte les moments insaisissables de la vie.

Le résultat final est acquis après une concentration, une méditation et une vibration intérieure. » philosophe l’artiste. Spécialiste de la technique de la chambre noire, Hassan Badreddine rend hommage à la nature.

Le thème de cette exposition basée sur la transparence a inspiré Hassan. Il nous fait découvrir des instants magiques, remplis de poésie et d’émotions. Il met en lumière des détails de la nature, des écorces d’arbres, des instants en suspend dans les airs. Il se joue de la transparence et de la lumière...

| Exposition

Lieu

Galerie Kandisha

Dans le 5ème arrondissement, au cœur du Paris arabe à deux pas de l’IMA (Institut du Monde Arabe) et des librairies diffusant la pensée et la littérature arabes, et non loin de la grande Mosquée de Paris ; la galerie Kandisha a vocation à devenir une passerelle entre la culture occidentale et la création artistique maghrébine.

La localisation de la galerie au numéro 30 de la rue des Fossés Saint Bernard, face à l’entrée du campus du nouveau Jussieu qui héberge les très célèbres universités Paris 6 et Paris 7, loin du choc des civilisations, atteste de sa destination à croiser les cultures.

Kandisha est le lieu où se rencontrent l’art maghrébin contemporain et la vision d’artistes européens sur le monde arabe.

Cette galerie a pour ambition de devenir le fer de lance de l’art contemporain maghrébin : ses 42 m2 seront dédiés à la découverte et la promotion de l’expression artistique de photographes, plasticiens et designers maghrébins. En alternance, Kandisha proposera à des créateurs européens d’offrir leur regard sur ce Maghreb aux mille et un visages.

Aucune limite, aucune contrainte, seule une haute exigence qualitative sous-tend le projet artistique de Kandisha, aux confins de l’Orient et de l’Occident.

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
30, rue des fossés Saint Bernard
75005 Paris

- CONTACT
Tél : 06 33 23 93 36
kandisha@ymail.com

- HORAIRES
du mardi au samedi
de 14h30 à 19h

- METRO
Lignes 7 / 10 Jussieu
Ligne 10 Cardinal Lemoine

Voir en ligne : www.galerie-kandisha.com