Voiles et Dévoilements # Angèle Etoundi Essamba

JPEG - 96.3 ko

VOILES et DEVOILEMENTS puise son inspiration dans l’île mythique de Zanzibar. C’est un projet qui s’inscrit dans une démarche logique de mon parcours photographique, lequel porte sur la représentation de la femme noire en tant que symbole de dépassement de stéréotypes. Derrière le voile, j’essaie surtout de capturer l’élan de vitalité, la force intérieure et la fierté qui s’émanent de ces femmes. Elles se racontent, à travers leurs propres codes et leurs propres modes, défiant ainsi les stéréotypes qui marginalisent la femme voilée. Devenant avant tout l’expression d’une identité.

C’est non seulement le voile mais aussi le drapé et le pagne, le tissage, la broderie et la teinture qui sont ici mis en valeur. Le voile associe tradition et modernité, devenant parure qui adhère au corps et le transforme, lui insufflant une nouvelle vie.

Dans un univers foisonnant qui unit le réel à l’irréel, où élégance et raffinement riment avec féminité et sensualité, couleurs formes et lignes, volumes et matières vibrent à l’unisson pour nous offrir un message de la beauté du monde.

Mystique cohérence de présence et d’absence, entre opacité et transparence.

Fascination de ce qui ne peut que se laisser deviner !

Au-delà de la valeur mystique et esthétique qu’incarne ici le voile, ces images veulent aussi servir de réflexion sur toute forme d’exclusion et susciter un regard libre nous permettant d’ouvrir les yeux sur le monde et sur nous-mêmes.

Angèle Etoundi Essamba

Biographie

Angèle Etoundi Essamba

Née à Douala, Cameroun ( 1962 )

Le tout nouveau travail de la photographe Angèle Etoundi Essamba est fait pour nous intriguer. Artiste plasticienne d’origine camerounaise, elle quitte le Cameroun en 1972 à l’âge de 10 ans pour la France, où elle résidera jusqu’à la fin de ses études secondaires.

Après son baccalauréat, elle part s’installer en 1982 à Amsterdam aux Pays-Bas ; Etoundi Essamba s’initie à la photographie dès 1984 en suivant une formation à la Nederlandse Fotovakschool ( École professionnelle néerlandaise de la photographie ).

Depuis sa première exposition en 1985 à la Maison Descartes à Amsterdam, beaucoup d’autres ont suivi en Afrique : Cameroun, Afrique du sud, Mali, Sénégal, Tanzanie ; en Europe : Espagne, Italie, France, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Ecosse, Hollande, Danemark, Suède ; aux États-Unis : New York, Philadelphie, à Cuba et au Mexique... incluant parfois des Biennales : Venice, Havana, Dak’Art, Johannesburg, Bamako et des salons d’art : Miami art fair, ArteBa ( Buenos Aires ), Milan art fair, Bruxelles.

Les divers milieux culturels dans lesquels Angèle Etoundi Essamba a grandi ont considérablement influencé sa vision d’un monde où elle puise une inspiration principalement dominée par son héritage africain.

La photographie d’Angèle Etoundi Essamba associe la grâce des lignes stylisées et celle du corps à la force de la composition qui repose généralement sur de vigoureux contrastes. Ses photographies déclinent à la fois une technique et un thème dans d’innombrables variations corporelles, tantôt sensuelles, tantôt ironiques, évoquant ainsi une variété d’émotions.

L’altérité, l’identité, la dualité, la modernité, la tradition sont ses sujets de prédilection. L’être humain, et là principalement la Femme, reste dans son travail l’élément central.

Dans ce nouveau travail : Voiles et Dévoilements, elle se découvre fascinée par la couleur qu’elle aborde pour la première fois et dont elle a vécu la découverte comme une aventure passionnante. Dans un univers foisonnant qui unit réel et irréel, où élégance et raffinement riment avec féminité et sensualité ; couleurs, formes et lignes, volumes et matières vibrent à l’unisson pour nous offrir le message de la beauté du monde. C’est non seulement le voile mais aussi le foulard, le drapé et le pagne, le tissage, la broderie et la teinture qui sont ici mis en valeur, qui deviennent parures adhérant au corps et le transforment, lui donnant une autre vie.

Les femmes présentées se disent avec noblesse, avec vitalité, affichant une force intérieure qui capte nos regards et dont elles seules détiennent le secret.

Au travers de leur mode d’habillement, c’est toute une identité qu’elles expriment et, au-delà de la valeur religieuse ou esthétique que le voile incarne, ces images prétendent surtout à devenir le support d’une réflexion autour de l’exclusion et susciter un regard libre nous permettant d’ouvrir les yeux sur le monde et sur nous-mêmes.

Le travail d’Etoundi Essamba a dejà fait l’objet de quelques publications parmi lesquelles Passion, 1989 ; Contrasts, 1995 ; Symboles, 1999 ; Noirs, 2001

La métamorphose du sublime, 2003 ; Dialogues, 2006.

Ses œuvres sont également representées dans plusieurs collections publiques et privées.

www.essamba-art.com

| Exposition

Lieu

Fondation Jean Paul Blachère

  • France

La fondation d’entreprise Blachère (www.blachere-illumination.com) est à l’image de son président fondateur. Elle reflète ses passions et ses engagements pour l’Afrique et s’ingénie avec son équipe à écrire une histoire qui participe à la beauté du monde.

La fondation repose sur un système de valeurs esthétiques et éthiques. Elle s’inscrit dans le champ de l’art contemporain et vient relayer les efforts entrepris par les institutions, les collectionneurs et en premier lieu les acteurs de l’art : les artistes, galeristes, critiques, enfin tous ceux qui contribuent à la reconnaissance de l’art d’aujourd’hui en Afrique et ailleurs…

Le premier cycle 2004-2008 a permis de prendre connaissance de la situation en produisant et en diffusant les œuvres, en créant des ateliers, des résidences et des expositions. Le deuxième cycle prolongera la politique entreprise.

Si la dernière phase de la mondialisation se joue en Afrique alors, à l’évidence, la culture en est un axe important et la fondation s’inscrit dans cette perspective en jouant sur le libre-échange des pensées et des hommes pour un monde plus juste.

INFORMATIONS PRATIQUES

- ADRESSE
384, avenue des argiles - 84400 Apt

- CONTACT
Tel : 00 33 (0)4 32 52 06 15
e-mail : fondation@blachere-jp.fr
Expositions, ateliers, résidences, publications & relations presse :
Stéphanie Huguesfondation@blachere-jp.fr

Voir en ligne : www.fondationblachere.org