Sarah Preston

Agée de 36 ans et de nationalité Franco-Britannique, Sarah Preston est née en Suisse, a grandi en France puis a vécu durant 9 ans en Angleterre où elle a travaillée comme assistante à l’agence Magnum Photos, puis a enseigné la photographie à Bristol tout en pratiquant en parallèle une activité de freelance. Elle est établie à Paris depuis fin 2006 où elle combine aujourd’hui les emplois de photographe freelance, assistante de rédaction et de pigiste.

Ses sujets photographiques, à caractère social et humain, sont souvent des projets à long termes. Sarah Preston se sert de l’outil photographique comme d’un lien lui permettant de mieux s’approcher de ses sujets afin de les montrer au plus proche de ce qu’ils sont. Elle combine sa pratique par une recherche approfondi sur le sujet dont elle traite.

Elle travaille régulièrement pour la presse (Télérama, Figaro, NTM, Phototech, etc.), mais aussi pour des commandes ou commissions (La ville du Kremlin Bicêtre, Bristol South Trail, Time of Switzerland, etc.).

Depuis 2006 une partie de son travail photographique et de recherche est centré sur le Ghana et plus particulièrement sur les femmes de ce pays. Elle y passe 8 mois en 2006, et depuis, y retourne régulièrement. Sur place, Sarah Preston a travaillé pour C.A.S (Catholic Association for Streetchildren), pour la Croix Rouge, pour Bradt Travel Guide et enfin pour CHF International.

Dans le cadre de son reportage sur King Peggy, Sarah Preston a été interviewée par l’émission de Radio France, l’Afrique Enchanté. Cette interview sera diffusée en mai 2011 ».

Voir en ligne :