Migrances 21 Un témoignage de Polo Free

, par Afrique in visu

Nous sommes tous des Voyageurs

L’exposition « Migrances 21 » est une collection de portraits intimistes d’amis et de connaissances saisis sur le moment. L’intention du photographe est de dévoiler et de documenter ces destins singuliers tout en nous questionnant sur le regard que nous posons sur l’Autre, que nous le nommions migrant ou tout simplement humain.

« Migrances 21 » comme un éloge fait à l’Homme. A travers son travail photographique, l’artiste camerounais Polo Free rend hommage aux voyageurs qu’il a rencontrés, guidés et soutenus lors de leur passage via Tanger

Les 21 photos exposées transcendent les traces d’un quotidien marqué par des remous émotionnels inhérents à celui qui n’est « ni ici, ni là-bas ». Echos intimes du chemin parcouru par l’artiste lui-même, les images racontent avec humilité la vie passée et partagée aux côtés de ces hommes et femmes. Polo Free retrace ainsi les sentiments qui les agitent, les portent, les accablent leur restituant leur dû : leur humanité. Se dégage alors de cette représentation une poésie subtile dont les vers se lisent en images tissant un lien entre nos humanités.

Dans une réalité contemporaine où les notions de frontières et de spatialités sont plus que jamais remises en cause, notre représentation de l’Autre est empreinte de mythologies. Fruits d’idéologies politiques, celles-ci se retrouvent amplifiées et diffusées par une culture médiatique peu encline à la confrontation et au questionnement. Du tourisme de masse aux flux migratoires, nos imaginaires redéfinissent les concepts d’individu et d’espace, en se nourrissant de préjugés socio-culturels et de fantasmes. « Migrances 21 » est une invitation à déconstruire la disposition morale et le regard que chacun pose sur l’Autre, à défier les idées reçues. Polo Free refuse d’appliquer une quelconque distinction entre les hommes et femmes qu’il rencontre et côtoie : « Nous sommes tous des voyageurs, que ce soit par force ou par choix, que l’on nous nomme expatrié ou réfugié. »
Polo Free confère à ses sujets une aura quasi-religieuse. Exclusivement monochromes, les luminosités singulières d’un chiaroscuro dramatique dissolvent les traits du visage pour révéler des expressions et des poses dépouillées de décor, soulignant la multi-appartenance culturelle et l’intemporalité de l’Homme.

Le parti pris du jeune photographe offre un contre-champ au travail de Raymond Depardon qui dans Errance (2000) immortalise des lieux de solitude en suspens dans lesquels espaces et paysages sont dépourvus de toute présence humaine. Alors que Depardon témoigne d’un voyage intérieur personnel, au gré des paysages rencontrés, Polo Free lui, peuple son travail, laissant voir ainsi des visages glorifiés à travers ses portraits.

En accordant une attention toute particulière à chacun de ses sujets, Polo Free explore enfin l’érosion du concept de l’hospitalité envers l’étranger telle qu’elle fût pratiquée en Grèce antique (‘Xénia’) et préconisée par les religions qui ont défini nos fondations politiques et sociétales : un voyageur est un être divin qui nous invite à un sentiment d’humilité nous rapprochant ainsi de nous-mêmes. En ce sens, l’exposition « Migrances 21 » offre une réflexion méditative intersubjective : observer l’autre pour mieux se découvrir.

Direction artistique
Explorateurs, accompagnateurs, collectionneurs… Xavier Cazard et Caroline Laurent sont désormais directeurs.trices artistiques. Une vocation révélée en septembre 2018 sur une terrasse de la kasbah de Tanger : « Olivier, fondateur de la Galerie Conil de Tanger, nous a proposé d’exposer Polo Free, chez nous, à Paris. Ses photos frontales, instinctives, sa personnalité rayonnante, ses valeurs et sa recherche humaniste collaient parfaitement à notre sensibilité. » Présentée dans leur appartement parisien, « Migrances 21 » est une déambulation sensible parmi le peuple des invisibles.
21 regards croisés pour voir en face les espoirs de la communauté subsaharienne. Conçue comme une halte et un tremplin pour l’artiste, Migrances 21 est placée sous le signe de l’ouverture aux autres.

Biographie de l’artiste :

Polo Free est photographe autodidacte résidant à Tanger depuis 2013. Ce jeune créateur, né en 1993 à Douala, Cameroun, participe régulièrement à des résidences artistiques à travers le monde. Militant, Polo Free documente la vie des migrants et s’engage auprès de différentes associations en tant que photographe de festivals culturels et président du collectif « Voie des Migrants ».

JPEG - 345.6 ko
© Polo Free
JPEG - 986.1 ko
© Polo Free
JPEG - 720.4 ko
© Polo Free
JPEG - 472 ko
© Polo Free
JPEG - 394.3 ko
© Polo Free
JPEG - 550.7 ko
© Polo Free
JPEG - 528.2 ko
© Polo Free