Otage

, par Fakhri El Ghezal

par Fakhri El Ghezal

Ce travail est né d’une réaction subjective et ironique en réflexe à l’actualité politique dans le monde et même en Tunisie et à la surmédiatisation objective ou pas des guerres actuelles et surtout à la montée fracassante de l’intégrisme islamique qui s’en prend d’un faux prétexte et d’une religion qui prône la paix, pour rependre la terreur.
Ce travail nous interroge sur les limites de la médiatisation, les guerres et ce qu’elle engendre de conflits comme c’est le cas en Irak.
Cette série pose des questions sur les concepts de guerre de domination.
Cette oeuvre nous questionne sur nous même. Elle nous parle en nous demandant : tu es pris en otage par qui ? par quoi ?
Elle a été façonnée en prenant en otage (par le biais de mon objectif et d’une plaque inscrite), des individus, des clans, des groupes qui peuvent avoir un lien quelconque dans le travail, un lien de sang,... (chacun choisit le numéro de sa prise en otage). Ce lien a été incorporé dans la présentation des travaux et cela en les disposant seul, par deux (diptyque) ou par trois (triptyque). Une prise d’otage animée par une énergie puisée dans la quête d’une certaine plasticité.

photographies © Fakhri El Ghezal