Adama Bamba, premier prix de la Fondation Blachère 2007 - commentaires