Partis les mains vides, interview de Philip Poupin - commentaires