Un festival dans les foyers de travailleurs migrants - commentaires