AUTEURS

Afrique in Visu est une archive vivante et un plateforme de documentation autour des mutations des pratiques photographique en Afrique et de la diaspora du continent.

Depuis octobre 2019, Olivia Marsaud est directrice de la Galerie Le Manège à Dakar, espace d’exposition de l’Institut francais du Sénégal pour la création contemporaine sénégalaise, française et internationale.
Elle a passé 4 ans au Niger, responsable de la programmation artistique du Centre culturel Franco-nigérien Jean Rouch, organisant des expositions d’envergure au Musée National du Niger ou au Palais du Sultan de Zinder.
Avant d’être commissaire d’exposition et programmatrice, elle a été journaliste pendant 15 ans, spécialisée sur le continent africain et ses diasporas, ainsi que membre active de l’association Fetart, organisatrice du festival Circulation(s) à Paris, de 2008 à 2015.

Perrine Del Jesus est documentaliste de formation. Formée aux métiers du livres et à la littérature pour la jeunesse, elle est également passionnée par les TIC. Formatrice en informatique et blogueuse, elle est membre de l’association AMISTIC qui oeuvre pour le développement des TIC au Mali.

Co-fondatrice de la plateforme Afrique in visu, Jeanne Mercier est commissaire et critique depuis 2006, basée entre l’Europe et l’Afrique. Depuis 15 ans, elle s'attache à l'évolution de la pratique de l'image élargies, photographies, vidéos, installation. Elle s'intéresse particulièrement aux œuvres qui véhiculent des contre-récits, créent de nouveaux imaginaires émancipés des schémas imposés, des cultures et iconographies dominantes. Ses derniers projets d'expositions, entremêlaient Histoire, généalogies personnelles, traditions familiales, résistances et luttes à toutes formes de pouvoir et d'oppression. A travers des commissariats personnels et collectifs, elle a récemment collaboré avec de nombreux artistes et plusieurs festivals et institutions en France comme à l'étranger .

Après une quinzaine d’années consacrées au théâtre - en tant que comédienne, assistante à la mise en scène et formatrice - Françoise Mauris s’oriente vers l’action culturelle. Elle travaille dix ans à la Maison du Geste et de l’Image à Paris, comme responsable de projets d’éducation artistique.Elle a développé- depuis 2007 - des projets de résidence artistiques et pédagogiques dans la ville de Ségou au Mali et a travaillé comme responsable pédagogique à l’Ecole des clowns, des burlesques et des excentriques du Théâtre Le Samovar à Bagnolet.

Dès son enfance dans les années 1960, Vincent Godeau s’est passionné pour l’image, la photo et le cinéma. Son travail artistique est exposé en 1985 chez les Texbraun puis à partir de 1989 à la galerie Agathe Gaillard. Ses photos interrogent l’humain, les liens familiaux et l’Afrique qu’il connaît pour avoir vécu au Gabon.
Il soutient en 2010 une thèse de doctorat à la Sorbonne sur la photographie africaine contemporaine. En octobre 2011, il organise avec Christine Barthe et Michel Poivert le premier colloque que consacre la biennale Photoquai du Musée du Quai Branly à la photographie africaine

Diplômée de Sciences Po (2010) en gestion de projets culturels, Claire Nini est investie dans le milieu culturel aussi bien en France qu’ en Afrique. Son diplôme en poche elle s’envole pour la 2ème édition de la Triennale d’art contemporain africain de Luanda en Angola afin d’interviewer les artistes africains et de la diaspora de la collection privée Sindika Dokolo.

Julie Crenn est critique d’art (AICA) et commissaire d’exposition indépendante. Depuis 2018, elle est commissaire associée à la programmation du Transpalette – Centre d’art contemporain de Bourges.
Photo : Oursou & Charlotte El Moussaed

Sophie Garcia est une photojournaliste indépendante basée au Burkina Faso depuis 2013.

Julia Sestier est la chargée de communication de la Campagne mondiale pour l'éducation (GCE). Originaire de France, Julia vit en Afrique du Sud depuis 2007. Elle a travaillé à Femmes Africa Solidarité sur des initiatives de plaidoyer visant à renforcer la participation des femmes aux processus de consolidation de la paix aux niveaux régional et international. Elle a travaillé pendant plusieurs années en tant que photojournaliste et écrivain, en freelance pour des médias internationaux et en produisant des reportages sur le Kenya, l'Afrique du Sud et la République démocratique du Congo (RDC).

De nationalité française et britannique, Sarah Preston a enseigné la chambre noire et la photographie numérique en tant que chargée de cours au Filton College pendant quatre ans.Elle rejoint ensuite l'Agence VU' où elle développe les relations de l'agence avec les marchés de la photographie français, britannique et canadien. En 2014, Sarah quitte VU’ pour créer sa propre entreprise : Neutral Grey, dont l'objectif est de promouvoir et développer la photographie documentaire tant en France qu'à l'étranger.

Diplômé de l’école de journalisme de Grenoble, après deux ans chez Ouest-France , il a rejoint l’hebdomadaire Témoignage chrétien comme journaliste bimedia et responsable éditorial du site temoignagechretien.fr
Aujourd'hui, il est responsable éditorial du site www.secours-catholique.org.

Yves Chatap est commissaire d’expositions, critique d’art et éditeur. Actuellement directeur artistique de la 3e édition du YaPhoto Festival (Cameroun), Yves Chatap a été commissaire associé des 10es Rencontres de Bamako en 2015 et a organisé plusieurs expositions dont On The Roof (Arles, 2011), Intimités (SAVVY Contemporary, 2013), Last Showing (Festival de la photographie de Glasgow, 2014.)

Anaïs Giannandrea est née en 1989 à Paris et vit actuellement à Madrid. Elle fait ses études à l’École Normale Supérieure de Lyon, où elle développe un réel intérêt pour l’expression littéraire.
D’abord attirée par le septième art, et notamment par le cinéma italien, elle collabore avec différentes revues comme Afrique in visu et Boumerang autour de l'image.

Anne Wauters était critique d'art. France. Elle a collaboré régulièrement sur des textes sur la photographie et les arts visuels contemporains. Elle a été commissaire d’expositions telles que « L’invitation à la ville » dans le cadre de Bruxelles, capitale européenne de la culture en l’an 2000, « Urbi & Orbi, Biennale de la Photographie et de la Ville 2010 » (Sedan, Charleville-Mézières, Vrigne-aux-Bois et Bouillon).
Elle a enseigné l’histoire de la photographie contemporaine à l’ENSAV La Cambre à Bruxelles. Elle a coordonné la biennale "Été de la Photographie" de 2006, année de sa création à Bruxelles, à 2010.

Née en 1976 à Valenciennes, Estelle Lecaille est historienne de l’art.
Elle a travaillé au sein de la galerie aliceday à Bruxelles et fut membre du collectif Komplot durant 6 ans. En 2014, elle a fondé Mòsso, une plateforme collaborative indépendante des pratiques artistiques contemporaines qui conçoit et soutient des projets internationaux en Europe avec les pays du Sud.

portrait (c) Laurence Andrieu, 2014

Annabelle Giudice accompagne depuis 10 ans des structures, des collectifs et des artistes dans la conception, la production et la promotion de projets artistiques et culturels. Chargée de mission à l’Institut Français du Burundi, puis nomade culturelle entre New-York, Nairobi, Rabat et Paris, Annabelle s'est finalement établie à Bruxelles. Elle collabore avec plusieurs compagnies de spectacle vivant monte un parcours de formation pour des porteurs de projets, et nourrit les liens tissés de part et d'autres de la Méditerranée. Elle transporte dans son bagage l'approche critique de l'éducation populaire et les outils de l'intelligence collective, afin d'allier politique et poétique pour "que demain ne soit pas tout à fait comme hier".

Karine Maincent, illustratrice, vit et travaille à Nancy. Karine est une voyageuse, elle a vécu au Bénin et on retrouve les couleurs et le métissage de ses voyages dans ses illustrations. C’est un concentré de vitamines, d’énergie et de bonne humeur.

commissaire i auteur et critique, Valentine Umansky travaille depuis plusieurs années auprès d’institutions spécialisées dans les arts visuels. actuellement elle est curatrice à la Tate Modern à Londres et directrice artistique du Taurus Prize for Visual Arts, Switzerland .

Sophie Feyder est chercheuse à l’African Studies de l’Université de Leiden. Elle travaille sur l’histoire de la photographie populaire en Afrique du Sud, essayant d’établir comment les Africains purent s’appropier ce médium et comment ils choisirent de se représenter par rapport au style européen dominant.

iécoura N’Daou est un artiste multimédia diplômée du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia de Bamako.
Son talent se déploie dans une pratique plurielle centrée autour du multimédia, de la vidéo et de la photographie. Fortement enraciné dans la culture et les traditions maliennes, il suit de près les mutations technologiques tout en essayant de combiner tradition et technologie.
Son parcours professionnel et artistique ponctué de plusieurs expositions et des résidences à travers le monde telles que la Biennale d'art contemporain Sesc_Videobrazil à Sao polo, African Digital Innovation festival à Johannesburg, 19th World Festival of Youth and Students en Russie, Les Rencontres africaines de la photographie de Bamako, La biennale d'arts actuels á l’Ile de la Réunion...
Il met au point un travail proche de la peinture mais en recourant aux supports technologiques de la vidéo, la photographie et les arts numériques. Son œuvre se caractérise par un grand sens du récit et de sa progression, une imagination prolifique, une empathie profonde avec ses sujets, une esthétique très personnelle, une vraie précision dans les cadrages, une capacité certaine à restituer des atmosphères complexes, de nostalgie ou d’inquiétude, du temps qui passe. Il produit une œuvre poétique et originale très forte.