En route pour l’Ile de la Réunion, interview de Charles Delcourt Zoom sur le projet "RN"

, par Afrique in visu

Zoom sur l’île de la Réunion, avec une interview du photographe Charles Delcourt . A travers son parcours, nous nous immiscons dans l’antre de cette île et découvrons par la même occasion les évènements photos de l’Océan Indien.

Afrique in visu a souhaité questionner ce photographe sur son projet « RN » réalisé en binôme avec le photographe David L , où l’esthétisme léché haut en couleur de l’un contraste avec le rendu dense en noir et blanc du regard de l’autre. En route pour le tour de l’île…

Peux-tu nous présenter ton parcours à la Réunion ?

JPEG - 45.2 ko
Madama BABA, parution GEO n°345 © Charles Delcourt

Je suis parti de Métropole pour réaliser un stage à la Réunion en 2001. Je suis au départ architecte paysagiste et je venais réaliser un stage de deux mois qui s’est transformé en 7 ans sur place.
J’ai rencontré très rapidement Roland Benard , un grand monsieur de la photo de la Réunion, un grand technicien. Il m’a formé aux différents maillons de la chaine de la photographie : de la prise de vue aux tirages.
En 2004, j’ai rencontré Pierrot Men qui m’a proposé de lui envoyé dossier pour la première édition de la Biennale PhotoAna. J’ai monté un dossier avec 4 photographes de la Réunion entre autre Edgar Marsy et Roland Bénard. Chacun traitait d’un sujet propre sur la Réunion et Madagascar… et nous avons été exposés en 2005 à Tananarive.
Suite à cette expérience, nous avons invité les photographes malgaches à exposer chez nous. Les photographes Maksim Seth et Abe sont venus pendant cette exposition.

Peu à peu, j’ai arrêté mon travail de paysagiste pour me lancer comme photographe. Depuis deux ans je me consacre exclusivement à cela. Par exemple, j’ai commencé à réaliser des reportages pour le magazine « Kwelafé » un magazine local de la Réunion.
Progressivement, j’ai appris à jouer avec la couleur et je me détourne du noir et blanc. Par ma formation avec des puristes comme Pierrot Men et Benard, je prête très attention au cadrage et à une image minimale.
Le monde de la photographie sur la zone pacifique est très restreint. Les photographes comme Pierrot Men qui arrive à se faire reconnaître en dehors de cette zone sont très rares.
J’ai pu acquérir une certaine visibilité avec le magazine Géo. Ils ont réalisé un numéro spécial sur la Réunion, et m’ont passé 6 commandes de reportages. J’ai eu la chance d’en avoir 3 ! Le premier reportage présentait une vision fantastique de l’île afin de sortir de l’image idyllique de la Réunion. Le deuxième sujet traitait de la religion Tamoul mise à la sauce réunionnaise et le troisième présentait une série sur la fête de la transe en l’honneur des ancêtres.

JPEG - 113.6 ko
Mamoudzou, Mayotte © Charles Delcourt

Je crois que tu as exposé au Festival photo de la Réunion, St Denis expos photos, peux-tu nous présenter cet évènement ?
C’est un festival qui a lieu tous les ans dans la « capitale » de l’île. Il dure un mois et la deuxième édition vient de se dérouler en mars. Il est à l’initiative des chargés de la culture de la mairie de St Denis .C’est un évènement qui présente différente facette de la photo et se déroule dans plusieurs endroits stratégiques de la ville à travers des expos et projections. Il y a aussi des workshops avec les photographes venus de l’extérieur…
La première édition, Nabil Boutros , Tendance Floue et la Biennale de Bamako y étaient présentés avec des photographes de l’Océan indien. Cette année, Jean-Christian Bourcart et Tendance Floue étaient invités.
J’ai exposé aux deux éditions. Pour la première édition, j’avais présenté mon travail intitulé « la grande traversée » qui se constitue d’une série d’images réalisées au Holga lors d’une traversée de l’ile à pied. Une balade qui prend l’ile en coupe du nord au sud sur 7 jours…
Pour la deuxième, j’ai présenté ma série les « New Yorkers » , une galerie de portraits de new yorkais qui a été réalisée en septembre 2007.

Zoom sur le projet « RN » réalisé avec David L.

Comment as-tu rencontré David L ? Comment est né le projet ?
Nous avions des amis en commun à Lille, ville dont je suis originaire. Je connaissais son travail photographique quand David est arrivé à la Réunion, il y a 6 mois. Je pensais que notre travail était complémentaire et comme je savais que j’allais quitter l’ile pendant un moment, je voulais montrer un portrait un peu global de la Réunion.C’était amusant car c’est son premier regard et l’un de mes derniers sur cette île. Nous nous sommes mis des contraintes pour travailler à deux. Nous avons travaillé tous deux en argentique, moi en moyen format couleur et lui en 24x36 en noir et blanc.
Je travaillais ma composition perpendiculaire à la route, épuré, quasi minimaliste et lui proposait une vision plus dynamique dans le sens de la route. Nous avons réalisé les prises de vues ensembles. Nous partions en cession de deux ou trois jours en dormant sur la route. Le projet a mis a peu près 3 mois à se concrétiser .
Nous avons souhaité fixer un territoire de manière exhaustive mélangeant zones urbaines, zones de paysages, zones industrielles. Des thèmes de tout ordre… L’idée était de photographier un territoire délimité, un territoire clos définis physiquement. Par exemple, les frontières sont des limites arbitraires et non définis physiquement. Sur l’île, il y a un relief incroyable mais quoi que tu fasses pour te déplacer tu es obligé de rejoindre le cercle de la RN, route nationale qui est la seule qui fait le tour et qui la délimite. L’ile de la Réunion est ronde et cette route en fais le tour, elle est ainsi en boucle. Lorsque tu en fais le tour, tu peux voir les différents paysages ou sites de la réunion. Tu as un panel de paysages très variés.
Il y a un projet d’exposition et de publication sur la Réunion. A suivre très vite…

JPEG - 61.9 ko
Série RN, La Réunion, 2008 © Charles Delcourt et David L

Ce projet va-t-il avoir une suite ?
Notre envie est de continuer le projet sur des territoires entourés bien délimités.
Dans le futur, nous espérons pouvoir appliquer ce projet dans le cadre d’une résidence à Paris et couvrir la Petite Couronne...

Découvrir le PORTFOLIO sur la RN de Charles Delcourt et David L. 

Pour voir la suite du travail de Charles Delcourt, rendez-vous sur le blog imaz (image en créole) !
A découvrir la dernière série « Paris Chromatique  » sur l’adaptation d’un réunionnais sur Paris. A suivre...