La République Démocratique du Congo en pleine ébullition Zoom sur le blogueur Cedric Kalonji

, par Afrique in visu

Le monde de la blogosphère africaine est en pleine ébullition. Nous vous en avions donné un aperçu il y a quelques temps avec l’article "La blogosphère africaine".

www.congoblog.net est certainement l’un des blogs les plus probants et les plus incontournables aujourd’hui. A l’initiative de Céric kalonji, il nous emmène dans les rues de Kinshasa pour nous chroniquer au quotidien des faits de sociétés et des évènements pouvant être anodines avec toujours beaucoup d’humour !

Laissons la parole, à son rédacteur "hyper dynamique", Cédric Kalonji.

JPEG - 75 ko
Cedric Kalonji au studio de la Radio Okapi © Cedric Kalonji

Cédric, peux tu te présenter brièvement (métier, formation etc…) ?
Je suis originaire de la république démocratique du Congo. J’ai 27 ans et j’ai travaillé cinq années durant (Avril 2003 – Avril 2008) pour la radio Okapi, station de radio cogérée par la Mission des Nations Unies en république démocratique du Congo et la fondation Hirondelle . Je suis actuellement en France pour une formation en journalisme à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille.

Tu as créé ton blog : « congoblog » en 2005, comment t’es venu cette idée ?
Au départ j’ai créé un album sur lequel je publiais des photos de ce qui se passait autour de moi. Progressivement et un peu par hasard, j’ai commencé à ajouter de petits textes aux photos que je publiais et j’ai vu qu’il y avait de plus en plus de visiteurs. Les premiers commentaires ont suivi et cela m’a encouragé. Me rendant compte qu’il y avait de plus en plus de visiteurs, je me suis mis la pression et j’ai publié très régulièrement (tous les trois jours) des photos et des textes sur ce que je vivais au quotidien à Kinshasa et partout ailleurs au Congo quand j’avais l’occasion de voyager à l’intérieur du pays.

Comment définirais- tu ta ligne éditoriale, choisis- tu tes sujets en fonction de l’actualité à Kinshasa ou selon tes envies ?
Beaucoup plus mes envies que de l’actualité. Il suffit de relire mes billets pour se rendre compte que les histoires se déroulent autour de moi, entre mon habitation, mon lieu de travail et les lieux que je fréquente. Je n’ai fait que partager mon regard et mes ressentiments par rapport à un certain nombre de choses pouvant paraître anodines aux yeux des congolais. Un regard critique avec un bon recul.

Tu es donc aussi journaliste radio, tes sujets sont- ils plus engagés, plus libres sur ton blog et en quoi ton blog enrichit-il la vision que l’on peut avoir du quotidien d’un kinois vis-à-vis d’un média officiel ?
Je suis un congolais avant tout. Moi et ceux de ma génération héritons d’un pays miné par 32 ans de dictature et 10 ans de guerre meurtrière (on parle de plus de 5 millions de morts). Sur mon Blog, je m’exprime librement sur ce que je vois et ce que je ressens. Ça se passe dans la rue, et non pas dans les couloirs du parlement, des ministères ou encore de la présidence de la république.
La route entre mon lieu d’habitation et mon travail est impraticable, je la photographie et j’en parle sur mon Blog. Je fais pareil quand je croise des enfants qui vendent dans la rue à l’heure de l’école. Pas de système de collecte et de traitement des ordures à Kinshasa, ville de plus de plus de 8 millions d’habitants, je photographie le particulier qui passe récolter les ordures, je lui pose quelques questions et je publie l’histoire sur mon Blog.

JPEG - 87.3 ko
à gauche : Installation électrique au Congo à droite : Fast food au Congo © Cédric Kalonji

Et d’ailleurs comment les blogs sont perçus par les pouvoirs politiques en Afrique et en particulier en RDC ?
Les politiciens africains n’y voient pas encore de danger. L’usage des Blogs n’est pas encore très courant en Afrique. Quelques personnes découvrent et essaient d’utiliser le Blog comme un outil d’expression mais nous sommes encore loin du développement et de la ruée comme tel est le cas sur d’autres continents. Les coupures intempestives d’électricité, les difficultés d’accès aux ordinateurs et à Internet ne facilitent pas les choses mais ça avance tout doucement.

Que penses-tu que le blog puisse apporter à un média comme la radio ou la presse écrite ?
Je pense que les Blogs qui pour leur mise en marche ne nécessitent pas d’énormes moyens, peuvent compléter les medias traditionnels et les ouvrir à un public d’un autre type. Les journalistes indépendants ou ceux qui n’ont tout simplement pas d’emploi peuvent aussi trouver dans les Blogs un outil de publication.

JPEG - 219.4 ko
Vive la Chinafrique ! © Cedric Kalonji

Ton blog a eu un grand succès entre autre en étant sacré « Meilleur blog français » en 2007 au concours Best of the Blogs. As-tu depuis réalisé des formations auprès de futur bloggeur sur le continent africain ? Si oui, peux tu nous conseiller quelques uns de tes blogs favoris …
J’essaie dans la mesure des mes moyens de partager ma petite expérience avec d’autres africains. J’ai participé au mois de juillet dernier à un séminaire organisé par l’Institut Panos Paris. Ma mission était de former 16 journalistes burundais, congolais et rwandais à la création et à la prise en main des Blogs. Très bonne opportunité d’échanger avec ces confrères. Les Blogs créés sont en ligne. J’ai aussi participé à la formation de quelques jeunes qui participent aujourd’hui à Congo Blog-Ba Leki.

Tu viens de quitter Kinshasa en début d’été direction la France pour une formation à Lille. Peux tu nous expliquer dans quel cadre et en quoi elle consiste ?
Ayant appris le journalisme sur le tas, j’ai toujours rêvé de me former pour avoir une connaissance plus complète de ce métier. Je suis actuellement en France, profitant d’une bourse d’études (Ecole supérieure de journalisme de Lille – Courrier International). Je vais donc bénéficier d’une formation complète (télévision, radio presse écrite et multimédia).


Mais qui s’occupe de Congoblog pendant ton absence ? Passes-tu la relève ?

Je travaille actuellement à la transformation de Congoblog en une plate forme sur laquelle des jeunes congolais de différents coins du pays vont partager leur quotidien. Je vais former ces jeunes sélectionnés et les aider à entretenir cette plate-forme. Il sera aussi question de les aider à trouver du matériel (appareils photos et ordinateurs).


Et toi pendant ton séjour Lillois tiendras-tu un blog sur ton quotidien ?

J’y pense. J’ai l’intention de lancer un Blog pour parler de mon quotidien d’africain vivant en France.

Quels sont tes projets dans le futur ?
Plein de projets, mais celui qui me tient le plus à cœur actuellement c’est la publication d’un livre, partant de la démarche de parler du quotidien des congolais.

JPEG - 194.6 ko
Je suis une femme mais je suis flic © Cedric Kalonji

Voir en ligne : Congo Blog - Ba Leki