Atelier photographique Ouidah - Bénin du 13 au 19 août 2012

, par Afrique in visu

Formation aux artistes et photographes dans le cadre de la biennale Bénin 2012

Dans le cadre de la biennale Bénin 2012 dont la thématique est « Inventer le Monde », une équipe de 5 formateurs a encadré un atelier autour du médium photographique à l’Office du Tourisme de Ouidah.
L’idée de ce temps d’atelier était de réaliser un projet commun autour de l’image et de développer des regards. Ce temps de travail permettait aussi aux participants d’échanger et de créer des synergies.
Les participants ont exploré diverses techniques de la photographie (numérique, argentique, lomography, polaroid, sténopé,…).

L’équipe de formateurs de l’atelier « Inventer le monde en image » était composée de :

11 participants qui venaient de différentes villes du Bénin (Porto Novo, Cotonou et Ouidah) ont pris part à cet atelier pendant une semaine :

  • Apsath Bagaya (Nigérienne, vit à Cotonou. Née en 1978. Photographe de Profession)
  • Etienne Aremon (Béninois, vit à Cotonou. Né en 1978. Peintre)
  • Joël Koukoui (Béninois, vit à Porto Novo. Né en 1986. Jeune photographe)
  • Thierry Oussou (Béninois, vit à Cotonou. Né en 1988. Plasticien)
  • Jean-Eudes Dossou-Yovo (Béninois, né en 1988 vit entre Cotonou et Ouidah. Étudiant en journalisme à l’ISMA)
  • Séraphin Zounyekpe (Béninois, vit à Cotonou. Né en 1970. Photographe de Profession)
  • Prince Toffa (Béninois, vit à Cotonou. Né en 1977. Peintre)
  • Léonard Cosme Totchemetcheho dit Totché (Béninois, vit à Cotonou. Né en 1981. Plasticien)
  • Charlemagne Adossou (Béninois, vit à Ouidah. Né en 1970. Guide touristique)
  • Rafiy Smith Okefolahan (Béninois, vit à Cotonou. Né en 1979. Peintre)
  • Anne-Marie Houndje (Béninoise, vit à Ouidah. Née en 1990. Etudiante)
JPEG - 152.6 ko
Portraits d’atelier / de gauche à droite et de haut en bas - Rafiy, Totché, Jeanne, Thierry, Jean Eudes, Apsath, Nestor, Anne Marie, Kiripi, Charlemagne, Joël, Prince Toffa, Baptiste, Etienne et Séraphin © Baptiste de Ville d’Avray

Chacun des participants a travaillé sur une thématique qui lui était propre liée à la mémoire, au quotidien ou à l’intimité.
Ils avaient été retenus suite à un appel à candidature lancé en coordination avec l’équipe de la Biennale Bénin.

Objectifs de l’atelier

  • Former de jeunes artistes aux techniques photographiques argentiques et numériques.
  • Découvrir différentes formes d’arts visuels
  • Produire des œuvres avec différents types d’appareils photos.
  • Développer un œil critique
  • Travailler en équipe
  • Produire une exposition
JPEG - 108.9 ko
Charles Placide Tossou présente son travail © Séraphin Zounyekpe

L’atelier était coordonné par l’équipe d’Afrique in visu : Baptiste de Ville d’Avray et Jeanne Mercier.
L’idée de ce projet était de développer des regards et de montrer la diversité des pratiques photographiques du continent africain. Tous les formateurs, photographes de profession, ont présenté leurs démarches respectives ce qui a permis aux participants de découvrir de nouvelles techniques et de nouvelles facettes de ce métier.

Tous les jours, des échanges et des questions rythmaient les séances de travail.
Dès le deuxième jour, la majeure partie des journées était consacrée aux prises de vues autour de la ville de Ouidah, ville riche en patrimoine et en histoire. Les participants étaient regroupés sous forme de petits groupes accompagnés des formateurs lors de ces prises de vues.
L’équipe des formateurs a souhaité que les participants s’impliquent énormément dans cet atelier car étant eux-mêmes béninois, ils avaient une grande connaissance de l’histoire et du patrimoine de la ville de Ouidah

La formation a été très riche car en effet les participants venaient de divers horizons, villes et pratiques artistiques.
Agés entre 22 et 43 ans, le groupe comprenait des étudiants, des professionnels de l’image et de jeunes artistes peintres et plasticiens.

JPEG - 125.5 ko
Baptiste de Ville d’Avray présentant les appareils lomography à Joël et Charlemagne © Charles Placide Tossou

Les stagiaires se sont énormément impliqués et investis dans leurs rôles. Ils ont montré une réelle capacité à être indépendants dans leurs démarches photographiques.
Le niveau photographiques des participants était très diversifié, mais respectueux les uns des autres, ils se sont entraidés.
A l’issue de l’atelier, les participants avaient acquis les bases techniques de la photographie argentique et numérique et avaient aiguisé leurs regards. Ils ont souligné la qualité et la diversité des participants comme un atout pour prendre conscience de l’ampleur du métier de photographe.

Tous les formateurs ont souligné le dynamisme et la bonne ambiance du groupe.
Enthousiastes, motivés, les participants ont tous fait preuve d’un grand professionnalisme qui laisse présager le meilleur pour l’exposition qui se tiendra à Ouidah lors de la Biennale Bénin sous la direction d’Abdellah Karroum en novembre 2012.

L’atelier a été facilité par Wilfrid Houndje, coordinateur et administrateur du CIAMO à Ouidah.

Remerciement à l’équipe de la Biennale Bénin.
Ce projet était financé par la Fondation Almayuda et le PSCC Bénin.
En partenariat avec Impossible Project, Sténoflex et Lomography.

JPEG - 383.1 ko
Premiers shooting, premiers tests avec Thierry, Etienne et Charlemagne © Afrique in visu
JPEG - 440.3 ko
Prises de vue pendant l’atelier Sténopé avec Apsath, Totché et Etienne © Afrique in visu

Prochainement sur Afrique in visu, les premières images de l’atelier en écho à la Biennale Bénin.

JPEG - 23.8 ko