conférence de presse, Quartiers d’Orange mercredi 21 novembre 2007

, par Afrique in visu

JPEG - 92.2 ko
Conférence, Quartier d’Orange, Jean Luc Baillet, Mancini Traore, Modibo Konate

Nouvelles images, Nouveaux supports

Cultur’elles en partenariat et avec le soutien du CCF présentera lors des Rencontres Africaines de la Photographie 2007 (24 nov. au 23 déc.) un projet « Nouvelles images, nouveaux supports » dans le cadre des Contours. Les Contours ont été initiés pour la première fois en 2001 lors de la 4ème édition des Rencontres de la photographie de Bamako. Ils consistent en une série de manifestations culturelles et artistiques, qui ont pour but de donner aux Rencontres un ancrage populaire à côté des expositions officielles. « Nouvelles images, nouveaux supports » proposera au public malien des créations artistiques originales autour de la photographie et de l’image vidéo. L’innovation de notre action réside dans notre volonté de présenter à un public néophyte la photographie. Nous investirons un hangar aménagé (zone industrielle, près de Mali lait) qui sera un véritable lieu de rencontre entre la photo et le public.

JPEG - 89.1 ko
Quartier d’Orange

Les Quartiers d’Orange

Un hangar situé dans la zone industrielle à Bamako baptisé « Quartiers d’Orange » , le temps des Rencontres et peutêtre
au delà en 2008, est un vaste espace aménagé sur une ancienne friche industrielle, signe de modernité et d’innovation
pour la création à Bamako, ce lieu, s’organise autour d’une cour et d’un hangar (140m de long, 13 de large)
complété par 2 salles à l’entrée du site : une fermée et une en claustra. D’une superficie de 2000 m², ce lieu permettra
de présenter les travaux de nombreux photographes et créateurs.
Il vise un large public populaire et principalement la cible de la jeunesse, afin de mettre la culture et la création artistique à la portée du plus grand nombre de maliens.
A travers son partenariat avec le Centre Culturel Français de Bamako et l’association malienne « Cultur’elles » , rassemblant des femmes menant des activités artistiques et culturelles au Mali, la fondation Orange Mali entend contribuer au succès de cet événement culturel d’envergure, en participant pour l’occasion, au lancement d’un nouvel espace culturel pluridisciplinaire à Bamako.

Les exposants

Sébastien Cailleux

  • « Mon Mali »
  • « Mali Magique »
  • « Voyage au coeur du Mali »

Antoine Tempé

  • « Danseurs d’Afrique »
  • « Visages d’Afrique »

Fondation Blachère / Vidéo « Bamako/Joucas »

Les Artistes
Atelier de Bamako (6-16 avril 2007) / Atelier de Joucas (11–21 juin 2007)
« Ville et visages » « Paysages, visages, village »
Mohamed Elbaz (Maroc), Kisito Assangni (Togo) , Achillekà Komguem (Cameroun), Sammy Baloji (RDC), Marcus Kreiss (Allemagne), Mohamed Camara (Mali), Michèle Magema (RDC), Angèle Diabang Brener (Sénégal), Ingrid Mwangi Robert Hutter (Kenya), Goddy Leye (Cameroun), Jimmy Ogonga (Kenya), m lafille (France), Adrien Sina (France), Maria Karim (Maroc), Guy Wouété (Cameroun), Patrick Mukabi (Kenya).

Etudiants en 2ème année au conservatoire des arts multimédia de Bamako
Sambou Sissoko , Toussaint K.Dembélé , Mohamed Konaté , Souleymane Ouologuem , Oumou Sankaré , Mamary Diallo , Adama Traoré , Boubacar Tangara dit Koké .

Mali Vis à Vie

Abdoulaye simaEmma Hernandez , Anaïs Pachabézian , Ladj LY , Alioune Bâ , Sokona Diabaté , Emmanuel Daou.

Mohamed El Baz

« Miroir »

Hommage à Malick Sidibé / L’évènement

Cette soirée est un hommage à l’artiste et à l’homme. Une exposition proposera une série de créations allant du textile
aux objets de la vie courante, tous réalisés à partir des mages de Malick Sidibé . Cette action, s’inscrit dans notre
volonté d’entamer un processus d’appropriation de l’objet ’art, par la population. L’exposition hommage à Malick
Sidibé s’incline sur quelques photographies de la fin des nnées cinquante et le début des années soixante de l’artiste.

RECITS D’UNE MONDIALISATION

Le projet « Récits d’une Mondialisation » est le résultat d’une initiative lancée en 2002 par la Direction du développement et de la coopération (DDC), qui en assure le patronage et le financement. La DDC a confié au photographe suisse Daniel Schwartz la conception et la réalisation du projet. Celui-ci a sélectionné les dix photographes mandatés.
Le soutien de la DDC au projet « Récits d’une Mondialisation » intervient dans le cadre de son mandat d’information et
de la sensibilisation à la problématique du développement. Il relève également d’une volonté de l’institution de promouvoir des actions en Suisse qui favorisent les rencontres interculturelles.
Ces actions ont pour but de susciter une meilleure compréhension des gens du Sud et de l’Est, de favoriser une plus
grande solidarité à leur égard par un contact de nature émotionnelle et interactive.