Diego Ravier Espagne

, par Afrique in visu

Il y a quelques semaines au hasard de recherches sur internet, un photographe tombe sur Afrique in visu et nous contacte. Ce photographe, Diego Ravier , nous renvoie sur son site… Son parcours de photographe sans frontière et son travail d’une grande beauté nous a immédiatement touchés. C’est ainsi que nous avons souhaité vous le présenter aujourd’hui.

JPEG - 146.3 ko

Ce photographe d’origine italo-argentine, né à Madrid et vivant à Francfort, a commencé la photographie il y a trois ans. Après une formation à Paris et un travail d’un an sur la boxe anglaise, c’est en Afrique que nous retrouvons Diego Ravier.
C’est lors d’un voyage de 5 jours au Burkina Faso pour l’Ordre de Malte que Diego découvre l’Afrique. Il y restera finalement deux mois. De ce séjour, il ramène une série de portraits sur les albinos troublant par sa beauté. Diego s’est focalisé sur ces hommes et femmes dans leur quotidien. On remarquera la perfection de l’éclairage que Diego manie avec talent en associant la lumière naturelle et deux flashs.
Accompagnant l’Association Nationale d’Intégration des Personnes Albinos (ANIPA), il suit le dépistage des albinos dans un pays où bien souvent ceux-ci vivent reclus. Il prend alors le temps de parler longuement à ces personnes avant de réaliser ces portraits. Il poursuit pendant deux mois ces rencontres et ces investigations, se questionnant sur les conséquences d’un handicap physique au sein de la société.
En parallèle, il travaille avec l’Association Architecte sans frontière et la voûte nubienne sur les constructions traditionnelles en Banco.
Dans les prochains mois, nous suivrons les pérégrinations de Diego Ravier en Afrique.

A découvrir également sur son site un travail d’une grande force sur la Lèpre au Vietnam. Il nous met face à face avec ces personnes emprisonnées par la maladie. Ces portraits réalisés en noir et blanc dégagent le côté obscur et dramatique de leurs conditions de vie confirmant ainsi l’engagement du photographe envers cette population oubliée.

/// Diego Ravier ///