Exposition de Clic clac Baby

, par Afrique in visu

Une exposition en prélude du Abidjan Art Festival, du 19 au 26 septembre 2014.

Clic Clac Baby né officiellement en 1932 en Côte d’Ivoire, photographe documentaire depuis 1954.

Clic Clac Baby a probablement plus de 82 ans aujourd’hui, mais rien ne nous permet de l’affirmer avec exactitude. Il était déjà adulte lorsqu’on lui a fourni son premier certificat de naissance à l’époque coloniale. Son âge a fait l’objet d’une estimation et sa date de naissance a alors été fixée au 1er Janvier 1932.

Une chose est sure, il débute la photo dans les années 50, après un séjour au Ghana à la fin de sa scolarité, dans un studio Kodak d’Abidjan.
Son premier appareil était un « Agfa Clack » de 1954. Plus tard, il utilise son successeur : le modèle "Click", et continue avec le Rolleiflex jusqu’à la fin des années 80. C’est de ses premiers appareils que lui vient son nom : Clic-Clac Baby.

Il ouvre son premier atelier à Katiola, puis un second à Adiake dans les années 60. Ce dernier existe toujours, sous la direction de son fils Bernard.

Il a produit des milliers de photographies au format 6 x 6 ou 6 x 9, en noir et blanc. Ses clichés, réalisés la plupart du temps dans le studio, mettent en scène des hommes et des femmes en habits du dimanche, des jeunes gens à la mode de leur temps, buvant des bières assis à une table etc. Toutes ces mises en scènes comportent des symboles forts pour Clic-Clac Baby et mettent en valeur des objets ou des situations de son temps : la radio cassette, le scooter….. le charpentier posant à côté de sa commode etc.
Autant des trésors pour la mémoire qui illustrent le plaisir du photographe à composer avec les personnes et les objets, pour conserver une image personnelle et saisissante.

Tout comme Malick Sidibe et Seydou Keïta au Mali, il n’avait pas conscience de la dimension historique et artistique de son travail quotidien et il a perdu ou détruit beaucoup de ses premiers négatifs. Aujourd’hui, les photos de Clic Clac Baby nous ouvrent une fenêtre sur une autre époque et nous donne à voir nos ancêtres sous un aspect particulier : fiers de poser, faisant parfois les « malins » devant l’objectif. Oui, ces clichés illustrent « les grands moments » de nos parents, grands-parents, ou même arrières grands parents.

En 2012, le designer Ivoirien Jean-Servais Somian fait remarquer Clic Clac Baby au journaliste et agent allemand Stefan Meisel. Depuis ce jour, 5000 de ses négatifs sont classées et archivés. Une sélection de 150 clichés est petit à petit publiée en édition limitée.

Ses photos représentent une archive historique précieuse et tiennent une place importante dans le patrimoine historique de la Côte-d’Ivoire qui n’a jamais été présenté de façon aussi importante.

La galerie Koffi Yao a honoré ce grand homme pour sa deuxième exposition personnelle à Abidjan en 2014. Une exposition solo est prévue à Munich, en Allemagne en 2015.

  • Juillet 2012 : Première exposition solo au Goethe-Institut en Côte d’Ivoire.
  • Février 2013 : Shooting « à l’ancienne » pour le Nestlé year book 2014 - Director artistique : Beda Achermann
  • Août 2013 : Exposition de groupe avec Frédéric Bruly Bouabré et Camara Demba à la galerie Knust x Kunz+, Munich en Allemagne
  • Avril 2014 : Exposition solo a la galerie Koffi-Yao, Abidjan

L’exposition de Clic-Clac Baby est prévue le 11 Avril 2014 à la galerie Koffi-Yao à Abidjan.

JPEG - 127.7 ko
Portrait d’un policier, Abidjan © Clic Clac Baby
JPEG - 145.2 ko
Couple avec une radio, Abidjan © Clic Clac Baby
JPEG - 127.9 ko
Fille à droite, Abidjan © Clic Clac Baby
JPEG - 130.5 ko
le menuisier avec la femme de son frère, Abidjan © Clic Clac Baby
JPEG - 148.5 ko
Fille avec la bible, Abidjan © Clic Clac Baby
JPEG - 150.3 ko
Deux frères, Abidjan © Clic Clac Baby
JPEG - 256.1 ko
Fille, Abidjan © Clic Clac Baby
JPEG - 119.1 ko
Le disque, Abidjan © Clic Clac Baby