Paysage en marge Rif Résidences - Programme printemps été 2013

, par Afrique in visu

L’appartement 22 invite Jeanne Mercier et Baptiste de Ville d’Avray d’ Afrique in visu - Plateforme d’échanges autour du métier de photographes en Afrique - pour imaginer le programme de la Résidence Printemps-Eté 2013 : Un projet, une résidence et rencontre en 2 temps entre le Rif et Rabat autour des arts visuels. Ce volet est axé sur la photographie en particulier.

Trois photographes se rencontreront sur une géographie particulière, à l’extrême Nord de l’Afrique, le RIF pour réinventer celui-ci.

Du 21 au 29 mai 2013, les 3 photographes se rencontreront dans le RIF pour 7 jours de résidence de création. L’idée est à la fois de développer un projet personnel pour chacun d’eux mais aussi de profiter de ce temps de rencontres. _ Les participants seront logés en partie chez l’habitant et dans le lieu construit avec la contribution de la Fondation Almayuda.

Le temps de résidence permettra d’explorer plusieurs champs de recherches photographiques pour décloisonner et réinventer le paysage.
La situation géographique de la résidence, dans le parc national d’Al Hoceima / Badès situé à l’est du détroit de Gibraltar, qui se compose d’une partie terrestre et d’une partie marine, permettra aux auteurs de travailler autour du paysage et d’explorer ses limites.

Cette résidence sera suivie par une discussion public avec les photographes à L’appartement 22 à Rabat le mardi 28 mai à 19H15.
Les résultats de ce projet seront montrés à L’appartement 22, et sur des supports éditoriaux d’Afrique in visu et hors’champs.

Les photographes

Laila Hida

JPEG - 130.4 ko
© Laila Hida
  • www.lailahida.com
    Vit à Marrakech au Maroc.
    Née en 1983 à Casablanca, Laila Hida a étudié à Paris avant de retourner vivre au Maroc. C’est d’ailleurs à Paris qu’elle débute en 2009 cette série de nus qui traduit en image ses propres questionnements. Elle conjugue dans cette série photographique deux réalités distinctes : la sérénité des corps à la violence des espaces urbains, la promesse d’un espoir futur à la nostalgie d’un monde à jamais perdu.
    Parallèlement à ce travail introspectif qu’elle prolonge actuellement au Maroc, elle mène une recherche systématique sur les vastes structures industrielles qui ponctuent le territoire marocain. Grâce à un protocole photographique précis, elle métamorphose les vastes complexes industriels en sculptures monumentales.
    Ainsi, qu’il s’agisse des nus ou des centrales thermiques, Laila Hida ne cesse d’interroger la place de l’individu dans une société en pleine mutation.
    Expositions récentes : Laila Hit the Light. Tanger (2011), Marrakech Art Fair. Marrakech,Série de photographies From LA. Venice Beach Los Angeles EU (2011), Exposition Blast, Galerie Venise Cadre. Casablanca (2012), PhotoMed, Sanary sur Mer (2012)

François-Xavier Gbré

JPEG - 88.1 ko
© François Xavier Gbré
  • www.fx-photo.com
    Vit à Abidjan en Côte d’Ivoire
    Né en 1978 à Lille. Depuis 2002, il parcourt des mondes, explore des univers, de la mode au portrait, de l’architecture au témoignage social.
    Depuis 2009, il réalise un travail de mémoire et archive des espaces oubliés. Issu de l’immigration et métis, il se sent proche des destins nomades, dans un perpétuel entre-deux. Naturellement, il crée des passerelles entre des lieux qui ont résisté à l’épreuve du temps, des espaces désertés remplis de souvenirs, de possibles, d’Histoire. D’Israël à Bamako, en passant par Cotonou ou Lomé, il révèle les traces laissées par l’Homme dans l’architecture, des fragments d’humanité.
    Exposition récentes : Biennale Regard Bénin, Cotonou (2012) ; We Face Forward, Whitworth Art gallery, Manchester (2012) ; Synchronicity II, Tiwani Contemporary, London (2012) ; 9èmes Rencontres de Bamako, Biennale Africaine de la Photographie, Mali (2011) ; Synchronicity – Photoquai à la galerie Baudoin Lebon, Paris (2011)
    Prix : prix du jury, Nuits photographiques de Pierrevert (2011) , second prix du concours PhotoAfrica, Tarifa (2010) ; prix de la Fondation Blachère lors des 8èmes Rencontres de Bamako (2009)

Virginie Terrasse

JPEG - 170 ko
© Virginie Terrasse
  • www.virginieterrasse.com
    Vit à Paris en France.
    Elle est photographe freelance en 2002. Elle réalise des reportages et des portraits pour la presse française. Son travail personnel met en perspective l’humain et son environnement, afin de documenter une époque, un quotidien et la façon que chacun a de s’adapter à un espace ou un territoire dans lequel il vit.
    Entre 2006 et 2008 elle devient la directrice artistique du projet culturel « Territoires de Fictions » et enseigne le tirage et la photographie à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Paris.
    À la recherche de nouveaux territoires d’expérimentation, elle co-fonde en 2007 le studio de création multimédias Hans Lucas.
    Son travail photographique est présenté dans de nombreux festivals Français et Européens.
    En 2010 elle est lauréate du Prix photographique Ville de Levallois-Epson 2010 pour le projet Multimédia « La Palestine comment ? ».
    En 2012 obtention de la bourse à l’écriture du Centre National de la Cinématographie, puis elle part faire des repérages au Groenland pour un projet de webdocumentaire photographique.






Rif Résidences est un programme réalisé avec le soutien de la Fondation Almayuda (Barcelone) et des éditions Hors’champs (Paris).

RESIDENCE DE PRINTEMPS/ÉTÉ 2013 DANS LE RIF*
L’appartement 22, Lieu indépendant pour l’art, 279 avenue Mohamed V, Rabat, Maroc, www.appartement22.com
Direction artistique : Abdellah Karroum