Une semaine en pleine effervescence suite de l’atelier à Brazzaville

, par Jeanne Mercier

Plus d’une semaine depuis le début de l’atelier d’échanges interculturels « Comment structurer un réseau en Afrique centrale ? » et déjà de belles rencontres et de beaux résultats !

Le premier jour a permis aux participants des différents pays de répertorier puis de présenter les différents lieux, formations, associations ou collectifs qui travaillent sur la photographie dans leur pays respectif afin de nous faire un état des lieux de la situation dans leur pays du secteur photographique.
Nous avons aussi entamé un travail de réflexion autour de la thématique de l’atelier « Pour un monde durable » et des binômes composés d’un brazzavillois et d’un photographe étranger ont débuté les repérages et les premières prises de vues.
Pendant le reste de la semaine, les matinées ont été consacrées aux discussions et échanges autour de la mise en place d’un réseau de photographes en Afrique centrale tandis que durant les après-midis les participants ont chacun réalisé une série de photographies.

JPEG - 99.2 ko

Les sujets abordés pendant les matinées ont été très variés : Comment faire un dossier ? Comment présenter ses photos aux rédactions magazines ou dans le cadre d’appel à candidature... Ainsi que l’idée de s’appuyer sur des réseaux professionnels et partager ses connaissances avec d’autres photographes, chercheurs ou journalistes…

Vendredi 4 et samedi 5 février, nous avons accueilli Patrick Mudekereza, secrétaire général et initiateur du Centre d’Art Picha et de la biennale Picha à Lubumbashi dont il nous a exposé leS activités. Il a également présenté Arterial Network, réseau d’opérateurs culturels en Afrique Centrale dont il est membre. Ces deux jours d’échanges ont été très intéressants et ont permis aux photographes d’avoir un aperçu de diverses initiatives, festivals et centre d’art en RDC ainsi que de poursuivre leurs réflexions sur l’idée d’un réseau structuré dans la sous-région.

JPEG - 108.6 ko

Pour finir, ce début de semaine a été consacré à un atelier d’écriture et à la sélection des images finales pour l’exposition qui ouvrira ce vendredi 11 février jusqu’au 28 février au CCF André Malraux de Brazzavillle.

Les soirées nous ont permises de découvrir la ville de nuit et les fameux sapeurs de Brazzaville.

JPEG - 53.7 ko