12ème Edition du FESMAMAS Les masques et marionnettes ont séduit !

, par Tiécoura N’Daou

JPEG - 113.4 ko
festival des Masques et Marionnettes de Markala, février 2008 © Tiécoura N’daou

Du 29 Février au 02 Mars se tenait à Markala au Mali ( à environ 35 Km de Ségou) la 1 2ème Edition du FESMAMAS (Festival des Masques et Marionnettes de Markala).

Du début à la fin du festival, les spectateurs ont été entraînés dans l’univers Bamanan par la qualité des prestations superbement offertes par les différentes troupes.Le vendredi matin s’est tenue l’ouverture officielle, suivie du défilé des troupes participantes. La nuit,la troupe du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasseké Kouyaté (CAMM) a émerveillé le public avec la projection d’un film documentaire sur le thème « les enfants de la rue  » dans un décor de masques .A travers ce film les étudiants de la 3ème Année Multimédia du CAMM nous interpelle tous à une prise de conscience de ce phénomène des enfants de la rue de plus en plus croissant dans nos centres urbains.

La projection fut suivi d’un spectacle alliant l’humour à la danse sur le thème de ce cette 12ème édition du FESMAMAS à savoir « les enfants de la rue sous le signe du N’Domo  » (le N’Domo est en effet la société initiatique réservée aux enfants âgés de 5 à 10 ans en milieu Bamanan vue de leur socialisation). Dans un style qui leur est propre, les danseurs du CAMM ont dénoncé les affres de la vie et violences physiques auxquelles sont confrontés les enfants de la rue dans les centres urbains des villes africaines.

Le spectacle des danseurs du CAMM fut suivit par une série de prestation des troupes locales des différent quartiers et villages environnant. Ces groupes composés d’hommes et de femmes attachés à leur culture ont rivalisé en pas de danses, chants et sketchs.

Le Samedi dans l’après midi, la foule enthousiaste a eu droit à des manifestations grandioses ponctuées d’enseignements et de conseils utiles. Les Dogon avec leurs masques décorés à la perfection ont tenu en haleine le public à travers les masques Kanaga, les échassiers et pans de la riche culture Dogon. Ils ont été suivi par la troupe Sogolon de l’inimitable Yaya Coulibaly qui, avec un savoir faire qui sort de l’ordinaire, a mis en mouvement le public avec des marionnettes et des pas de danse du Bamanan.

Toute la nuit les troupes ont tour à tour saisi les spectateurs par des chants, chorégraphies rythmées et cadencées. Tout cela sous l’œil vigilant du jury présidé par le Maestro Bonkana Maiga .

JPEG - 138.2 ko
festival des Masques et Marionnettes de Markala, février 2008 © Tiécoura N’daou