L’Orchestre Symphonique de Kinshasa par Vincent Boisot

, par Vincent Boisot

Un petit détour en images et en son dans une grande aventure, celle de l’Orchestre Symphonique de Kinshasa. Vincent Boisot, photographe, nous emmène à la rencontre de ces musiciens qui, en parallèle de leur gagne-pain, inventent tous les jours un nouveau monde à travers leur musique.
Dans cette série, une ambiance en ressort, seuls avec leurs instruments : violloncelliste, chef d’orchestre, choriste, violoniste nous révèlent leur vie quotidienne en posant sur leur lieux de travail... Une très belle série !
Un grand merci au site et journalistes de photojournalisme.fr par qui nous avons découvert cette série.

JPEG - 57.4 ko
Armand Diangienda est le chef de l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste à Kinshasa © Vincent Boisot

Comme chaque soir de la semaine, les notes d’une symphonie d’Haendel ou Beethoven s’élèvent au dessus d’un hangar de la « Cité », ces immenses quartiers populaires qui entourent le centre de Kinshasa. Connue sur tout le continent pour son énergie, sa créativité et sa musique qui fait danser des nuits entières, Kinshasa a aussi donné naissance à une étonnante formation musicale, le seul orchestre symphonique noir de toute l’Afrique.
L’aventure a démarré du rêve d’un des leaders de l’église Kimbanguiste, Armand Diangienda, de former un grand orchestre africain. Il y a quinze ans, avec quatre amis musiciens autodidactes, il commence à apprendre patiemment le solfège et la pratique instrumentale à une poignée de fidèles de son église. Année après année, l’ensemble grandit. Il compte aujourd’hui plus de 200 musiciens.

Dans un pays où posséder un instrument est un luxe, les musiciens de l’orchestre sont pourtant loin d’être des privilégiés. Coiffeur, peintre, commerçant, sans emploi… certains ont appris le solfège alors qu’ils ne savent ni lire, ni écrire. Faute de transports en commun, ils doivent parfois marcher des heures pour se rendre aux répétitions. Mais il en faut plus pour décourager ces musiciens passionnés qui ont atteint un niveau musical étonnant. Au point de rêver sérieusement à une grande tournée en Europe…

Enregistrement de la 9ème symphonie de Beethoven réalisé pendant une répétition :

BIO
Né en région parisienne en 1971, Vincent Boisot vit et travaille à Paris.
Photographe indépendant, il crée en 2007 le collectif Riva Press avec quatre autres photojournalistes : Rijasolo , Vincent Capman , Vincent Nguyen et Vincent Wartner .
En parallèle de son travail sur l’actualité française, notamment pour le journal Le Figaro, il réalise des reportages dans différents coins du monde. Ses pas l’ont ainsi mené récemment en Iran à quelques semaines du dernier scrutin présidentiel si contesté et en République Démocratique du Congo pour le reportage sur l’Orchestre Symphonique de Kinshasa publié dans Le Figaro Magazine.

JPEG - 125.4 ko
Héritier Mayimoi Mbuangi est le premier violon de l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste à Kinshasa. Formé par l’Orchestre, il donne aujourd’hui des cours à l’Institut National des Arts de la ville. Il se consacre entièrement à la musique - 28/06/2009 - KINSHASA, RDC © Vincent Boisot
JPEG - 342.6 ko
Pauline Diasonama est choriste dans l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste. Pour gagner sa vie, elle vend des fleurs artificielles sur le trottoir d’une avenue de Ngiri Ngiri à Kinshasa. Sur la photo, elle pose devant chez elle, un petit appartement installé dans un immeuble inachevé - 19/06/2009 - KINSHASA, RDC © Vincent Boisot
JPEG - 106.9 ko
Edgard Mbidiamanbu-Lelo (30 ans) est chef de pupitre contre basse dans l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste à Kinhasa. Diplômé en économie, il est actuellement au chômage. Sur la photo, il pose avec son instrument dans une rue proche du lieu de répétition - 26/06/2009 - KINSHASA, RDC © Vincent Boisot
JPEG - 152.4 ko
Josephine Msimba-Mpongo (37 ans, mariée, 1 enfant), est violoncelliste dans l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste à Kinshasa. Pour gagner sa vie, elle vend des oeufs sur sur le marché central de Kinshasa. Sur la photo, elle pose devant sur son lieu de travail avec son instrument - 26/06/2009 - KINSHASA, RDC © Vincent Boisot