Les femmes de Sidi el Houari… Un témoignage d’Arslane Bestaoui

, par Arslane Bestaoui

Sidi el Houari : premier arrondissement d’Oran au nord-ouest de la ville, il donne sur la mer. C’est le plus ancien quartier de la ville et il est considéré comme un symbole du passage de plusieurs civilisations : arabe, turque, espagnole et française qui ont jalonné l’histoire de l’Algérie. Il présente plusieurs sites et
monuments classés et souffre de l’abandon. Ce quartier populaire laissé dans l’oubli, comme ses habitants dont on ne parle jamais, est en particulier habité par des femmes seules, au foyer ou des veuves, avec leurs enfants. Elles vivent dans la pauvreté et dans des conditions pénibles, concentrant leurs efforts à permettre à leurs enfants d’avoir un futur meilleur. Les journées sont longues de travail, courtes d’affection mais pleine de solidarité féminine. On ne se plaint pas, on fait front, courageusement, dans ce pays si jeune et dont les enfants peinent à trouver du travail.

Cette série est exposée dans le cadre du festival Photomed du 22 mai au 15 juin.

JPEG - 417.2 ko
© Arslane Bestaoui
JPEG - 215.9 ko
© Arslane Bestaoui
JPEG - 110.3 ko
© Arslane Bestaoui
JPEG - 163.4 ko
© Arslane Bestaoui
JPEG - 190.9 ko
© Arslane Bestaoui
JPEG - 70.7 ko
© Arslane Bestaoui
JPEG - 181.4 ko
© Arslane Bestaoui

Voir en ligne : arslane-bestaoui.blogspot.com