Sahara Dreaming Témoignage de Moustafa Cheaiteli

, par Moustafa Cheaiteli

‘’Keep on Dreaming’’ une expression que mon frère avait employé la première fois que je lui avais parlé d’un projet, en pensant que c’était irréalisable et très dangereux. Ce n’est que six mois plus tard, lorsque le rêve s’est concrétisé et que cette expression m’a inspiré le nom de l’expédition : Sahara Dreaming. Une des raisons pour laquelle j’ai choisi le Sahara était que durant la fin de l’année 2012 et début 2013 (pendant les préparatifs), les médias internationaux se concentraient énormément sur l’invasion des Touaregs au Mali, les prises d’otages régulières au Niger, le massacre de la station pétrolière en Algérie et la Tunisie post-révolution. Les images provenant de cette région étaient très négatives à tel point que les personnes qui ne vivaient pas dans ces pays avaient une idée très pessimiste sur ce qui se passait dans la vie quotidienne des habitants.

JPEG - 62.9 ko
Tunisia Djerba © Moustafa Cheaiteli

Depuis que j’ai commencé la photographie, j’ai toujours aimé prendre des photos qui aient des impacts positifs, j’ai toujours voulu montrer le caractère lumineux et l’expression heureuse des choses autour de moi. Le Sahara était le sujet idéal. D’un autre côté, je me demandais vraiment comment les habitants survivaient dans cette région où les conditions climatiques étaient assez uniques et dures. Quelle était leur manière de voir le monde ? Qu’est ce qu’il y avait de si spécial que le reste du monde n’avait pas ? Qu’est ce que le rêve du Sahara ? Ma curiosité, ma passion pour la photographie, mon amour pour le voyage et le fait de vouloir partager cette expérience avec le reste du monde à travers mes capacités en marketing, m’ont poussé à entreprendre ce projet.

Sahara Dreaming est une expédition artistique à travers le désert du Sahara. Une épopée d’à peu près 16 000km en transport public du bout de l’Afrique du nord jusqu’au sud du Sahara. L’objectif est de documenter en photos, vidéos et sons la vie quotidienne des habitants du Sahara, afin de montrer une image positive des habitudes et cultures des peuples de cette région du monde. Le voyage a commencé le 4 février 2013 et s’est terminé le 7 avril 2013. Pour mieux documenter la vie quotidienne, j’ai logé chez l’habitant durant tout le trajet.

Le voyage a commencé en Tunisie avec une petite documentation sur la vie quotidienne dans les anciens souks de plusieurs villes dont Tunis et Sfax, aussi les petits villages connus pour leurs bains thermaux. Je suis allé plus au sud vers Matmata où des films comme Star Wars ont été tournés et j’ai également pu admirer différents types de désert (Désert de sable, roche et sel). Tout au long du périple, je retrouve des légendes comme la Cave d’ Ali Baba sur l’Ile de Djerba. J’y ai rencontré Ali lui même qui m’a accueilli chaleureusement et fait la visite de sa cave où depuis plus de 30 ans il fabrique des poteries. Aujourd’hui à la retraite il s’amuse à rentrer dans un pot géant à chaque fois qu’il reçoit un visiteur pour qu’il puisse prendre des photos.

JPEG - 117.5 ko
© Moustafa Cheaiteli
JPEG - 163.5 ko
Algeria Ghardaia © Moustafa Cheaiteli
JPEG - 117.4 ko
Niger Agadez © Moustafa Cheaiteli
JPEG - 125.6 ko
Niger Arlit Touareg © Moustafa Cheaiteli

Après on arrive en Algérie, pays tellement vaste où les découvertes uniques de chaque région m’ont mené à une ville absolument unique : Ghardaia. En marchant dans la ville on a le sentiment d’être sur une autre planète. Les rues toutes serrées, les mosquées datant de plus de 500 ans, les voiles blancs des femmes ne laissant paraître qu’un regard et même le sentiment qu’on a en marchant dans les souks, sont inoubliables. Plus on voyage vers le sud et vers le Niger, plus apparait la présence de Touaregs. Les Touaregs de la capitale de l’uranium Arlit, avec le souk spécial pour la vente de chameaux et sans oublier les fameux bijoux touaregs, ont été un grand plaisir à découvrir et encore plus à documenter.

JPEG - 67.3 ko
Burkina Bazoule © Moustafa Cheaiteli

Le Burkina Faso est un des pays où le respect pour les animaux est une grande priorité. Il y a aussi une grande diversité de religions entre l’islam, le christianisme et même le Vodoo ! Et comme vous pouvez le voir en image, dans la ville de Bazoule, il y a une chose très impressionnante les crocodile sacrés que l’on peut toucher et qui en plus de cela sautent !!
Les traditions ici ne changent pas tellement de notre prochaine destination le Mali. Tout le monde boit du thé à tous les moments de la journée. Tous ont le même ingrédient mais les techniques de préparation diffèrent. La chose qu’on ne peut absolument pas manquer est la beauté sublime des personnes et la façon dont elles prennent soin de leur physique. Les magazines de beauté sont partout pour les hommes comme les femmes.

En fin de voyage, on arrive en Côte d’Ivoire où la nourriture est très fameuse avec le poisson fumé, l’attieke, poulet braisé et bien d’autres. Abidjan une des villes les plus belles et développées de l’Afrique de l’Ouest. A visiter, la plus grande basilique du monde à Yamoussoukro.

Ceci est un petit aperçu des découvertes que le projet Sahara Dreaming a permis. Mais il y en a bien plus qui serviront pour des expositions partout dans le monde et éventuellement pour publier un livre.

En parallèle, il y a eux quelques petits projets dont "Sahara Speaking" et une collaboration avec le plus grand orphelinat du monde ‘’les Villages SOS’’. Avec Sahara Speaking, l’idée était de demander aux personnes et célébrités locales que je rencontrais d’écrire un message qu’elles voulaient dire au monde entier à travers une ardoise que je capturais en photographie. Dans chacun des pays, les messages changeaient de sens, de langues. Cela offrait une meilleure compréhension de la diversité de pensées. Pour les Village SOS, j’ai passé du temps afin de mieux comprendre comment une organisation pouvait commencer dans un seul pays et s’étendre à plus de 130 pays en touchant plus de 50 000 enfants et 15 000 adolescents depuis 1949. En observant leur système d’habitation, leur programme pour suivre les enfants en bas âge jusqu’à leur insertion dans la communauté locale. J’ai été absolument ému quand j’ai vu comment ils traitaient les enfants au Mali, spécialement après avoir appris que le village SOS à Mopti a été évacué à cause des évènements. J’ai eu l’honneur de visiter le tout premier village créé en Afrique de l’ouest, celui de Abobo en Côte d’Ivoire.

JPEG - 106.3 ko
Burkina Diversity © Moustafa Cheaiteli
JPEG - 109.5 ko
Mali Beauty Salons © Moustafa Cheaiteli
JPEG - 186.2 ko
Côte d’Ivoire Food © Moustafa Cheaiteli

Enfin, je ne peux oublier de mentionner que ce voyage n’aurait pas été réalisable sans l’aide intense de mon premier partenaire Ivan Gonzalo. Pendant les sept mois de préparation, nous nous sommes partagés toutes les tâches. Yessica Serrano a toujours été à mes côtés pendant la période de préparation et aussi en visitant le Niger, Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Mon ami, Jad Eid m’a beaucoup aidé à développer le projet sur les réseaux sociaux et aussi à mieux comprendre la scène culturelle dans le Sahara. En Tunisie la présence de Ameny Mseddi a été la clef de ma réussite avec Selim Cherif qui avec sa connaissance et sa compétence en matière de tournage a vraiment changé la qualité des vidéos prises en Tunisie.

Pour plus d’informations : web www.SaharaDreaming.com www.fb.com/SaharaDreaming
Pour nous contacter:mcheaiteli@gmail.com