Afrique in visu

Derniers articles

  • La Terre est un ellipsoïde imparfaite

    , par Afrique in visu

    Après le projet "Fake" d’Oussama Tabti dans le cadre de KawKaw, nous voilà toujours à la recherche de photographies à la Biennale de Marrakech. Cette édition menée par la curatrice Reem Fada intitulée (...)

  • Fake : Oussama Tabti

    , par Jeanne Mercier

    Dernière semaine de février 2016, petit détour par la 6ème Biennale de Marrakech pendant la semaine d’ouverture. Cette édition menée par la curatrice Reem Fada intitulée Not new now / Quoi de neuf là a (...)

  • Regards posés. Hammams de la médina de Tunis

    , par Claire Nini

    L’association L’Mdina Wel Rabtine, actions citoyennes en médina, basée dans la vieille ville de Tunis est à l’initiative d’un appel à projet photographique inédit prenant pour sujet original : les (...)

  • Portraits « Vintage », 2014-2015

    , par Ibrahima Thiam

    « Vintage » est une série de portraits photographiques réalisée dans un studio mobile que j’ai transporté autour de mon environnement. Ce projet me permet de construire ma propre histoire en puisant (...)

En ce moment

  • 802

    Galerie Imane Farès

    That is where, as you heard, the elephant danced the malinga. The place where they now grow flowers. Exposition personnelle de Sammy Baloji, du 14 avril au 30 juillet 2016 Vernissage le 14 avril à partir de 18h, en présence de l’artiste. © Sammy Baloji, courtesy Galerie Imane Farès La Galerie Imane Farès présente pour la première fois en France une exposition personnelle de l’artiste Sammy (...)
  • Seydou Keïta

    Le Grand Palais

    Seydou Keïta est né vers 1921 à Bamako (à cette époque capitale du Soudan français). Il ne fréquente pas l’école, et dès l’âge de 7 ans, devient apprenti menuisier auprès de son père et de son oncle, qui lui offre en 1935 son premier appareil photo, un petit Kodak Brownie. En 1939, il gagne déjà sa vie en tant que photographe autodidacte, et en 1948 il ouvre son studio sur la parcelle familiale, dans un (...)
    • Exposition
  • Regard sur la photographie africaine

    Fondation Jean Paul Blachère

    De l’Indépendance à la mondialisation La photographe Françoise Huguier, qui a été, en 1994, à l’initiative des Rencontres de la photographie de Bamako, a accepté le commissariat de cette nouvelle l’exposition parce que « la collection d’art contemporain de la fondation Blachère illustre la vitalité et la créativité photographique du continent Africain, aussi variées que sa musique et son (...)
    • Exposition